Le Livre blanc de la Défense doit être remis ce lundi au président François Hollande. Le document prévoit notamment quelque 20.00 suppressions de postes dans l’armée d’ici 2019.

Suppressions de postes. Après neuf mois de discussions et d’arbitrages, le Livre blanc de la Défense va être remis au président de la République ce lundi. Ce document, qui définit les orientations de la France en matière de défense et de sécurité pour les années à venir, prévoit ainsi de nouvelles suppressions de postes au sein de l’armée. Quelque 20.000 postes devraient en effet être supprimés d’ici six ans. Selon une source proche de ce dossier, ces suppressions interviendront dans le cadre de la révision du format des armées. En 2008, Nicolas Sarkozy avait en effet programmé la suppression de 54.000 postes entre 2008-2015. Le Livre blanc remis ce lundi à son successeur devrait ainsi s’inscrire dans cette continuité avec 10.000 postes en moins d’ici deux ans et plus de 20.000 dans les quatre ans qui vont suivre.

La répartition des postes à supprimer devrait, quant à elle, être effectuée entre les différentes armées et services de la Défense dans les mois à venir. Une réunion doit avoir lieu à l’automne prochain au Parlement afin d’élaborer la Loi de programmation militaire.

Pas de remise en cause des grandes orientations de la politique de défenseEt alors que le président François Hollande s’était engagé en mars dernier à ce que le budget de la Défense pour 2014 soit maintenu à 31,4 milliards d’euros, une source proche du dossier a confirmé cette somme. Celle-ci a également indiqué que 179,2 milliards en euros constants seront consacrés à la défense entre 2014 et 2019. Concernant les grandes orientations de la politique de Défense de la France, aucune remise en cause ne devrait avoir lieu. La dissuasion nucléaire et le retour complet de la France dans l’Otan devraient ainsi maintenus.

Publicité
Le Livre blanc doit être remis aux alentours de 11h30 au président de la République. Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, présentera ensuite, dans l’après-midi, les grandes orientations de ce document à près de 700 officiers supérieurs et responsables civils du ministère réunis à l'Ecole militaire. Ces derniers  seront ensuite chargés de transmettre le message aux armées. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :