Le Figaro a révélé l’existence d’un arbitrage étonnant entre l’hôpital Foch et la SNCF. Alors que cette dernière était supposée verser 109,9 millions d’euros à l’hôpital dont la société était gestionnaire jusqu’en 1995 pour assurer les frais de travaux. Un chèque de 25 millions a finalement clos le dossier en 2008 sous l’initiative d’un certains Claude Guéant.

Les affaires s’accumulent pour l’ex-ministre de l’Intérieur, Claude Géant. Le Figaro a en effet révélé que l’homme politique aurait favorisé un arbitrage entre la SNCF et l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine) en 2008 en tant que secrétaire général de l’Elysée.

Un arbitrage étonnantEt pour cause, l’hôpital Foch est confié depuis 1945 à la casse de prévoyance de la SNCF par le biais de la Fondation Foch. En 1995, la SNCF décide de ne pas renouveler son mandat, l’hôpital est alors confié à la mairie de Suresnes ainsi que la Fondation Foch toujours présente. Le départ de la SNCF a provoqué un ballet d’expertises sur l’établissement. Le résultat est sans appel, des remises aux normes de l’hôpital sont nécessaires notamment en terme de sécurité pour une somme faramineuse de 109,2 millions d’euros. Un rapport de l’Igas-Iga (les inspections générales) met en lumière une "longue procédure contentieuse puis transactionnelle" entre la Fondation Foch et la SNCF.

Publicité
Claude Guéant à la manoeuvreAlors que la justice confirme le préjudice fait à l’hôpital et non à la fondation, une médiation aurait été mise en place à l’initiative de Claude Guéant. Au terme de cet arbitrage, 25 millions d’euros sont remis à la Fondation. L’hôpital n’a reçu à la date d’aujourd’hui seulement 5 millions d’euros. De nombreuses questions autour de cet arbitrage demeurent sans réponse. Pourquoi la Fondation a été favorisée au dépend de l’hôpital ? Quid des 84 millions d’euros qui n’ont pas été payés à la suite de l’arbitrage ?

Le dossier est désormais entre les mains de la justice, alertée par le rapport de l’Igas-Iga. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité