Jean-François Carenco, le préfet du Rhône, est poursuivi devant la justice par des militants d’extrême droite pour "injure publique". Il risque une éventuelle mise en examen.

© AFP

Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, est convoqué pour "injure publique" devant la justice le 22 novembre prochain. Des militants d’extrême droite ont déposé une plainte contre ce dernier suite à des propos qu’il a tenus lors d’une interview en avril 2013.

"La République est plus forte que quelques imbéciles"

Le 22 novembre prochain, Jean-François Carenco, ainsi que le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Albert Doutre, seront convoqués devant un juge pour s’être exprimés sur des groupuscules d’extrême droite.

"La République est plus forte que quelques imbéciles" seraient les propos mis en cause. Jean-François Carenco a prononcé cette phrase le18 avril dernier lors d’une interview pour France 3.

Les militants contre le "Mariage pour tous" visés

Ces propos étaient destinés aux militants d’extrême droite qui étaient mobilisés contre le "Mariage pour tous" et qui avaient voulu investir un local du parti socialiste à Lyon. Plusieurs gardes à vue ont eu lieu à la suite de cet épisode.

Publicité
Yvan Benedetti, ex-président de "L’œuvre Française", un groupuscule d’extrême droite aujourd’hui dissout, et ancien membre du Front national, fait parti de ces militants qui poursuivent le préfet du Rhône en justice.

De son côté, Jean-François Carenco ne s’est toujours pas exprimé sur le sujet.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité