Michèle Delaunay a publié hier un billet sur son blog dans lequel elle fustige une classe politique devenue un "entre-soi réconfortant".

Elle est en colère contre ses collègues politiques. Dans un billet publié sur son blog, l’ex-ministre Michèle Delaunay tacle ces professionnels de la politique qui ne sont jamais "passés par la case réalité".

Elle y fustige ainsi ces élus stéréotypés qui sortent tous du même moule. "Ils ont fait sciences-po, passé un concours de l’administration, regardé autour d’eux" écrit-elle dès l’entame de son texte pour dénoncer cet "entre-soi réconfortant où l’on partage les mêmes idées avec pour conséquence de croire toujours avoir raison".

Un "virus" qui se transforme en "maladie"

L’ex-ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie pointe ces jeunes loups de la politique engagés "dans le tunnel" qui leur permet de "faire carrière sans mettre un pied dans la vraie vie".

>> Lire aussi : UMP : une nouvelle affaire sur le point d’éclater ?

Cette distance entre les dorures de ce monde carriériste et le quotidien des Français est pour cette élue du Conseil municipal de Bordeaux un "virus" qui peut se transformer en "maladie" selon les parcours. Une "maladie" qui fait que ces élus n’ont jamais eu à compter "pour savoir si l’on pourra ses deux employés à la fin du mois, si l’on aura soi-même pour assumer la scolarité du petit, le loyer…".

Puis, celle qui n’a pas survécu au premier remaniement conseille à ceux qui ont "perdu pied dans la réalité", à ceux qui sont devenus "aveugles" comme elle l'écrit, "d’aller voir ailleurs, d’apprendre autre chose".

Publicité
Enfin, Michèle Delaunay avertit le lecteur/électeur : "Dans le choix que vous aurez à faire de l’un ou l’autre candidat à l’une ou l’autre élection, il peut n’être pas inutile de regarder s’il est passé par la case Réalité". Voilà qui est dit.

Vidéo sur le même thème  - Soupçons de détournements de fonds au sein du groupe UMP du Sénat