A l'Assemblée nationale, les élus d'Europe Ecologie-Les Verts ont déposé lundi, dans le cadre du débat sur la parité homme-femme, un amendement visant à supprimer l'expression "bon père de famille" du droit français.

Depuis lundi, l'Assemblée nationale débat en séance publique du projet de loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes. Des dizaines d'amendements ont ainsi déposés par des élus de tous bords. Des parlementaires d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont notamment proposé de supprimer le terme "bon père de famille".

D'après les écologistes, l'expression apparaîtrait une quinzaine de fois dans les codes en vigueur de la justice française. Dans le texte rédigé par EELV, les Verts ont dénoncé une formulation "désuète." Sergio Coronado, député des Français de l'étranger et l'un des auteurs de l'amendement, a qualifié "bon père de famille" comme une "expression surannée" à l'heure où la structure de la famille a évolué.

"Raisonnable"

D'après le dictionnaire Larousse, "en bon père de famille" signifie "comme le ferait un admistrateur soigneux et diligent". De son côté, l'encyclopédie en ligne Wikipédia définit le "bon père de famille" comme quelqu'un de "prudent et diligent, attentif, soucieux des biens et/ou des intérêts qui lui sont confiés comme s'il s'agissait des siens". Dans tous les cas, l'expression renvoie à l'idée de raison. Comme-ci elle pouvait être remplacé par "raisonnable". Le terme incrimé aujourd'hui avait pris la place dans les textes de loi du "chef de famille" en 1970.

Publicité
Selon le journal Le Monde, les milieux proches de l'opposition au mariage pour tous y voient "une nouvelle attaque contre la famille". Sergio Coronado a quant à lui estimé que ceux qui "feront tout un plat" de cet amendement symbolique "seraient hors de propos et ridicules eu égard à l'importance du texte sur l'égalité homme-femme".

Vidéo : le point sur le texte étudié depuis le 20 janvier