Un sondage Opinionway pour Le Figaro, publié ce jeudi, démontre qu’une majorité des Français préfèrent une dissolution de l’Assemblée à un remaniement ministériel.

© AFP

Alors que plusieurs personnalités politiques appellent François Hollande à effectuer un remaniement ministériel, les Français préféreraient une dissolution de l’Assemblée nationale selon un sondage Opinionway pour Le Figaro publié ce jeudi.

Des différences entre les électeurs de gauche et de droite

Ils sont 39% à souhaiter une dissolution de l’Assemblée nationale afin de provoquer de nouvelles élections législatives. 33% des Français veulent, quant à eux, un changement de Premier ministre contre seulement 5% pour un remaniement ministériel. Le sondage révèle également que 22% des personnes interrogées ne désirent aucune de ces deux solutions et espèrent conserver le gouvernement ainsi que l’Assemblée.

Parmi les sondés, 92% des Français qui ont voté pour Nicolas Sarkozy en 2012 veulent un changement. Cela soit par une dissolution ou alors un changement de Premier ministre. Les électeurs de François Hollande souhaitent, de leur côté, à 11% une dissolution alors que 39% préfèreraient voir Jean-Marc Ayrault remplacé. 50% de l’électorat du président de la République aspire donc à du changement.

Changer Jean-Marc Ayrault, oui mais par qui ?

Qui comme Premier ministre ? Les personnes interrogées ont également répondu à cette question. Manuel Valls arrive le premier avec 32%. Martine Aubry est seconde avec 20%. Loin derrière, Arnaud Montebourg et Michel Sapin, récoltent respectivement 3% et 2%.

Publicité
Sur la question du changement du Premier ministre les réponses diffèrent entre les partis. Les électeurs, qui ont voté pour Nicolas Sarkozy au second tour, souhaitent voir à 40% Manuel Valls en tant que Premier ministre et seulement 7% préfèrent Martine Aubry. Les électeurs de gauche, à l’inverse, ont répondu, à 31%, désirer Martine Aubry à la tête du gouvernement contre 30% pour Manuel Valls.

D’autres, à 43% ne souhaitent ni Manuel Valls ni Martine Aubry comme Premier ministre.

La dernière dissolution de l’Assemblée date de 1997 sous la présidence de Jacques Chirac.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :