Eva Joly a comparé, le 16 octobre dernier sur i-Télé, les Roms aux pieds-noirs. Une comparaison qui a suscité la colère dans la communauté des Français rapatriés d’Algérie. Des propos également vivement commentés par certains politiques.

© AFP

Le 16 octobre dernier, sur i-Télé, Eva Joly a fait un amalgame jugé inacceptable. Elle compare alors les Roms aux pieds-noirs. Des propos qui ont été condamnés par différents partis politiques.

Alors que la France est en pleine polémique concernant l’affaire Leonarda, et l'intégration des étrangers, Eva Joly, l’ancienne candidate des Verts à l’élection présidentielle, a déclaré : "Si nous ne sommes pas capables d'intégrer quelques dizaines de milliers de Roms alors que nous avons intégré, en 1962-63, un million de pieds-noirs…". Ces propos ont aussitôt suscité la colère dans la communauté des Français rapatriés d’Algérie.

Gérard Schettini, représentant de l’association Recours France (rassemblement et coordination des rapatriés et spoliés d'outre-mer) a écrit une lettre à la députée européenne dans laquelle il affirme au nom de l’association : "Nous voulons vous dire combien nous avons été choqués par ce scandaleux amalgame". "Nous déplorons que vous représentiez la France au Parlement européen", ajoute-t-il.

Les réactions à l’UMP

Michèle Tabarot, secrétaire générale de l’UMP et députée des Alpes-Maritimes déclare qu’Eva Joly a "dépassé les limites". Selon elle, l’ancienne candidate des Verts doit "immédiatement (…) présenter ses excuses" aux pieds-noirs, "car une personne politique responsable ne peut pas tenir de tels propos".

Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a de son côté dénoncé les propos d’Eva Joly sur Twitter. "Je dis à nos frères Pieds-Noirs de toute génération qui ont toujours défendu notre drapeau que la ligne franchie par Joly est insupportable" a-t-il commenté.

Le FN a également réagi

Louis Aliot, vice-président du FN, a publié un communiqué intitulé "Honte aux alliés du Parti socialiste ! Honte à Madame Joly !". "Par ces déclarations, cette alliée du Parti socialiste, membre de la majorité gouvernementale a insulté des millions de Français de toutes origines et de toutes confessions en pratiquant un amalgame douteux !"a-t-il estimé. "Comment cette donneuse de leçons peut-elle faire un parallèle entre l'immigration sauvage que connaît aujourd'hui la France et l'Europe, avec le drame bien français de l'exode de 1962 ?" s’interroge-t-il alors.

Publicité
Quant à Robert Ménard, pied-noir né à Oran et candidat soutenu par le FN à la mairie de Béziers, il affirme être "sidéré" par ces propos. "Faut-il lui rappeler que les pieds-noirs étaient français et le prix qu'ils ont payé pour défendre notre pays avec les harkis" dit-il. Robert Ménard, qui est également le fondateur de l’association Reporters sans frontières, a alors ajouté concernant les propos d’Eva Joly : "Comparer l'incomparable est inadmissible. C'est honteux. Sa parole ne vaut plus rien. Cela me bouleverse et c'est une insulte adressée à la communauté pied-noir qui se sent meurtrie et humiliée".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :