Le ministre de l'Intérieur a embauché ses filles comme collaboratrices lorsqu'elles étaient mineures. Le 25 janvier dernier, il s'était pourtant opposé à ce qu'un député travaille avec son époux(se).

D'après des révélations de Quotidien, le ministre de l'Intérieur aurait embauché ses deux filles en tant qu'assistantes parlementaires lorsqu'elles avaient 15 et 16 ans. Le 25 janvier dernier, en pleine affaire Fillon, Bruno Leroux affirmait pourtant au micro de RTL (1m30), concernant l'emploi d'un conjoint : "Je pense qu'il devrait y avoir une règle simple dans ce cas de figure, qui est que ce ne doit pas être autorisé car cela peut bien entendu prêter à confusion, cela peut prêter à suspicion." Ces déclarations font aujourd'hui polémique.

À lire aussi Bruno Le Roux et ses très jeunes collaboratrices parlementaires : nouveau scandale en vue ?

Bruno Le Roux n'a pas démenti

Lundi, l'émission Quotidien a révélé qu'il avait employé ses deux filles comme colaboratrices alors qu’elles n’étaient que lycéennes et étudiantes. Elles auraient par ailleurs cumulé des CDD et des stages, touchant entre 1 500 à 3 300 euros par mois.

Publicité
Dans l'émission, le ministre reconnaît avoir embauché ponctuellement ses filles quand il était député de Seine-Saint-Denis, "sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence." Il doit rencontrer Bernard Cazeneuve ce mardi afin de s'expliquer au sujet de ces emplois