On le dit « soulagé » depuis qu’il a officialisé sa rupture avec Valérie Trierweiler. François Hollande a en tout cas retrouvé son légendaire sens de l’humour. Il en a d’ailleurs fait la démonstration en prenant connaissance du tweet de son ex-compagne quittant l’Elysée.

© AFP

François Hollande serait « rasséréné » depuis l’annonce officielle de sa rupture avec Valérie Trierweiler samedi dernier, voire « carrément soulagé ». C’est en tout cas ce qu’aurait confié un ami du chef de l’Etat, rapporte ce mercredi Le Canard Enchaîné. C’est donc un François Hollande plus détendu qui s’est rendu en Turquie, où il s’est laissé aller à un ou deux traits d’humour, comme si de rien n’était en quelque sorte.

« Il  n’est pas enclin à une tendresse particulière »Le président ne serait pourtant pas enclin à faire preuve de légèreté ces temps, confie encore cet ami, qui préfère rester anonyme. Revenant sur la dureté du communiqué publié par François Hollande le week-end dernier, il avoue : « C’est vrai que le communiqué est raide, mais il reflète bien l’état d’esprit du président : il  n’est pas enclin à une tendresse particulière, et ce depuis un bon moment ». François Hollande ne se serait toutefois pas privé d’ironiser sur le tweet de Valérie Trierweiler posté sur le réseau social au moment de son départ de l’Elysée.

Publicité
« S’il y a des gens qui souhaitent quitter l’Elysée »« Toute ma gratitude va à l'extraordinaire personnel de l'Elysée. Je n'oublierai jamais son dévouement ni l'émotion au moment du départ » avait ainsi tweeté l’ex-compagne du chef de l’Etat. Prenant connaissance du tweet, François Hollande aurait alors lâché devant ses collaborateurs : « S’il y a des gens qui souhaitent quitter l’Elysée, pris par l’émotion, ils doivent me le dire dans les prochains jours ».

Vidéo : Quand Valérie Trierweiler se confiait sur ses difficultés à s'épanouir à l'Elysée