L’UMP a conservé deux sièges de députés en région parisienne et  en a repris un autre au PS dans l’Hérault, dimanche lors du second tour des législatives partielles.

Un triplet pour l’UMP.  Le parti de droite a remporté un certain succès dimanche lors du second tour des élections législatives partielles.  Le scrutin s’est en effet soldé par la reprise d’un siège de député dans l’Hérault et par la conservation de deux autres en région parisienne. Ces votes ont été organisés suite à l’invalidation des députés sortant de 6e circonscription de l’Hérault, 13e des Hauts-de-Seine et 1e du Val-de-Marne, lors l’élection qui s’était déroulée en juin dernier.

Un "grand chelem pour l’UMP"Patrick Devedjian a ainsi obtenu un siège dans l’ancien département de Nicolas Sarkozy, tandis que Sylvain Berrios a, lui, battu l’ancien secrétaire d’Etat Henri Plagnol dans le Val-de-Marne. De son côté, Elie Aroud a repris au PS le siège que ce dernier avait gagné il y a quelques mois. Suite à l’annonce des ces résultats, le président proclamé mais contesté de l’UMP, Jean-François Copé a évoqué un "grand chelem pour l’UMP". Son rival, François Fillon a, quant à lui, estimé que ces victoire symbolisaient la "défiance à l’égard d’une majorité sans cap et sans leadership".

Publicité
"Carton rouge" pour Hollande et Ayrault ?A Béziers, dans une circonscription traditionnellement ancrée à droite - la ville est dirigée par le sénateur UMP Raymond Couderc -, le candidat de l'UMP a pris une nette revanche sur la socialiste Dolorès Roqué, qui l'avait battu de dix voix seulement le 17 juin dernier, lors d'une triangulaire avec le Front national. Proche de Jean-François Copé, Elie Aboud l'a ainsi emporté avec 61,91% des suffrages, contre 38,09% à son adversaire. Dolorès Roqué avait pourtant reçu  le soutien du ministre de l'Intérieur Manuel Valls quelques jours auparavant. Voulant voir dans ces résultats "un sondage grandeur nature" reflétant le climat national, le vainqueur a estimé que "c'est presque un carton rouge envoyé à Paris et au couple exécutif Hollande-Ayrault".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :