Guy Bedos n’a pas mâché ses mots pour dézinguer François Hollande, lundi sur France Info. L’humoriste a même fait une comparaison peu flatteuse entre le comportement du président avec son ex-compagne et celui qu’il a avec les Français. 

Il est loin le temps où Guy Bedos s’affichait aux meetings de François Hollande. Quatre ans après l’élection présidentielle, et alors que le candidat socialiste a été élu, l’humoriste a retourné sa veste. Désormais, il ne court plus pour le président, mais contre lui. Et il le fait savoir ! "François Hollande, non, c’est une erreur de casting", a-t-il affirmé d’emblée, lundi sur France Info.

A lire aussi – VIDEO Guy Bedos insulte (encore) Nadine Morano

"Il nous a tous cocufiés"

Et Guy Bedos de poursuivre en évoquant l’un de ses prédécesseurs et son rapport à la fidélité. "J’ai connu François Mitterrand de très près. Il n’était pas sans avoir commis des infidélités à la gauche mais il était l’homme de l’emploi, on y croyait à sa présidence", a en effet lâché l’humoriste, avant de juger, sans ambage : "Cette gauche, comme François Hollande nous ment. Il nous a tous cocufiés plus ou moins. Nous sommes tous des Valérie Trierweiler. On ne sait pas très bien qui est sa Julie Gayet. Est-ce que c’est Valls, est-ce que c’est Macron ou est-ce que c’est Gattaz ?".

Publicité
Des propos qui contrastent avec ceux précédemment tenus par Guy Bedos. En 2012, l’humoriste s’en prenait vertement au candidat Nicolas Sarkozy, assurant qu’il était "prêt à voter pour une chèvre" pour que "Tom Pouce dégage de l’Elysée", alors qu’aujourd’hui il semble le mettre dans le même panier que son ex-rival. "On en est arrivé à tel point que je suis politiquement plus sûr de mes dégoûts que de mes goûts", a-t-il confié à la radio.
Publicité