Nouveau rebondissement dans l'affaire de la présidence de l'UMP. Le trésorier du parti accuse Jean-François Copé d'avoir utilisé les moyens financiers de l'UMP pour financer sa campagne... Explications.

Après la troisième annonce de l'élection de Jean-François Copé ce lundi, Dominique Dord, trésorier de l'UMP, a annoncé sa démission et dénoncé l'utilisation des fonds du parti par Jean-François Copé pour financer sa campagne.

Dans un communiqué, le trésorier s'emporte contre le nouveau président de l'UMP : "Dans n'importe quelle élection, avec un résultat aussi serré, le juge électoral annulerait le scrutin au motif de l'utilisation abusive des moyens collectifs par l'un des candidats".

Il ajoute que "l'égalité de traitement entre candidats aurait dû être absolument garantie. Cela n'a pas été le cas". Et il revient sur sa demande à Jean-François Copé, accompagnée par celle d'autres élus, "de se mettre en retrait du secrétariat général le temps de la campagne pour éviter tout suspicion. Il l'a refusé".

Copé : son équipe de collaborateurs largement rémunérée par l'UMPIl regrette également que "son équipe de collaborateurs salariés de l'UMP, largement rémunérée [...] n'a cessé, sans le moindre scrupule, de jouer un rôle très actif et ostensible pendant les 3 mois de la campagne : représentant par exemple, tout à fait officiellement Jean-François Copé à la Cocoe (Commission de contrôle de l'UMP), dans un mélange des genres effarant" et "participant à l'antenne à des débats radiodiffusés".

Selon Dominique Dord, "on peut évaluer à plus de 200 000 euros l'avantage représenté sur quatre mois, par la prise en charge de cette équipe salariée par le Mouvement [...] Le siège social de la rue de Vaugirard a été utilisé sans discontinuer comme un siège de campagne et jusqu'au soir de l'élection devant les caméras de France et de Navarre ! (300 000 euros sur 4 mois ?)".

Des moyens de communication au seul profit de Jean-François CopéPar ailleurs, le trésorier dénonce également un déséquilibre quant aux moyens de communications du parti utilisés par les candidats. Ainsi, "les moyens de communications du parti ont été mobilisés au seul profit de Jean-François Copé. le site internet a compté en moyenne 4 photos de lui en Une chaque jour depuis juillet".

Publicité
Enfin, Dominique Dord révèle le sort de ce qui "ont eu le malheur de faire connaître leurs scrupules ou leurs objections. Ils ont été sermonnés par Eric Césari [Directeur général du parti, ndlr] et ne sont plus dans la Maison aujourd'hui".

© AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité