DSK : un retour médiatique pour un come-back politique ?

Discret depuis les affaires du Sofitel et du Carlton, Dominique Strauss-Kahn est revenu sur la scène médiatique le mois dernier. Néanmoins, ses proches demeurent sceptiques quant à un éventuel retour en politique. 

Il se faisait rare depuis plusieurs mois mais début octobre, Dominique Strauss-Kahn a fait son grand retour médiatique. Il a commencé par adresser un rappel musclé à Emmanuel Macron sur les valeurs de la gauche, avant de se montrer plus amène lors de la World Policy Conférence de Marrakech, assurant que l'actuel chef de l'Etat peut "faire en cinq ans beaucoup de changements". 

Interrogé par Challenges, Marc Vanghelder, de l’agence de communication politique Leaders&Opinion, estime que les récentes prises de parole de Dominique Strauss-Kahn peuvent s’apparenter à une "offre de service" à Emmanuel Macron. "DSK arrive et tape sur tout ce qui peut être gênant pour Emmanuel Macron : le PS, le centre gauche. C’est presque un geste d’allégeance. Après avoir soufflé le chaud et le froid sur l’action du gouvernement, il propose d’une certaine manière ses services, il montre qu’il se tient prêt à aider", explique le communicant.

Par ailleurs, ce dernier n’exclut pas l’idée que le gouvernement puisse se rapprocher de l’ancien ministre de l'Economie de par sa connaissance des pays du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne : "Ce n’est un secret pour personne que Dominique Strauss-Kahn passe beaucoup de temps au Maroc, et qu’il entretient des relations privilégiées avec le roi Mohammed VI. Il se tient également très proche de l’Afrique subsaharienne, un carrefour stratégique des années à venir… On pourrait très bien imaginer que le gouvernement français lui confie une mission de cet ordre là". 

A lire aussi : DSK : s'est marié discrètement au Maroc !

"Il n’a pas du tout l’intention de revenir en politique"

Les dernières interventions de DSK peuvent laisser présager un éventuel retour en politique pour certains, mais pas pour ses proches. "Il n’a pas du tout l’intention de revenir en politique. Les politiques français ne le méritent pas. Il dit et il dira ce qu’il pense", assure l’ancienne vice-présidente de la région Île-de-France, Michèle Sabban, citée par Challenges. Même son de cloche pour le frondeur et ex-député PS d'Indre-et-Loire, Laurent Baumel : "Je ne peux pas croire une seule seconde que son intervention puisse être prise autrement qu’au premier degré (…) Penser qu’il puisse revenir en politique, c’est vraiment un truc de journaliste".

Si l’avenir politique de Dominique Strauss-Kahn reste encore flou, il ne se fera certainement pas sous l’égide du Parti socialiste. En effet, comme le rappelle Challenges, celui qui fut un temps favori des primaires de la gauche de 2011 a rendu sa carte et a estimé depuis Marrakech qu’"il était temps que le PS disparaisse". 

Vidéo sur le même thème : DSK : la politique post mortem

Outbrain
Publié par Jean Legeard le Friday 10 November 2017, 14h34