Suite aux attentats du 7, 8 et 9 janvier à Paris et Montrouge, certains députés de droite, en particulier Xavier Bertrand, jugent ce service national "indispensable pour la République".

Et si l'on revenait aux bonnes vieilles méthodes ? C'est par l'affirmative que répondait Xavier Bertrand, député UMP de l'Aisne, dans une interview accordée au Parisien le 19 janvier. Suspendu en 1996 par Jacques Chirac pour une armée de métier, le service national fait l'objet d'une proposition de loi de l'ancien ministre du travail, avec toutefois des nuances.

"Ce n'est pas un nouveau service militaire"Le député UMP tient à le préciser, il n'est pas question de revenir sur une armée de métier qu'il estime nécessaire. Sa proposition, qui coûterait environ 1,5 milliard d'euros par an, se manifesterait par un service de 3 mois, contre 10 lors du service militaire. Alors qu'il ne précise pas quel en serait le contenu, Xavier Bertrand affirme qu'anciens soldats et réservistes pourraient être mobilisés, et qu'une discipline de type militaire serait recherchée. Nouveauté, ce service s'adresserait à tous les jeunes, sans distinction de genre : "Un service obligatoire pour les filles et les garçons, qui puisse redonner un sentiment d'appartenance et permettre d'abolir les appartenances politiques, religieuses et sociales des jeunes ou de leurs parents" expliquait-il lors de l'entretien. "Il est important pour les jeunes, de façon obligatoire, de savoir qu'on doit quelque chose à la nation" avait-il affirmé quelques jours plus tôt sur RTL.

De leurs côtés, le sénateur UMP François Baroin et le député de l'Eure Bruno Le Maire se sont prononcés en faveur d'une telle mesure.

Publicité
"Pas sûr que cela corresponde à la menace d'aujourd'hui"Au PS, on est beaucoup moins enthousiaste à cette idée. "Il n'est pas sûr que cela corresponde à la menace d'aujourd'hui. Nous avons fait le choix d'une armée professionnelle et on voit bien, face aux risques que nous rencontrons, qu'il faut une armée professionnelle" déclarait Jean-Yves Le Drian sur Europe 1. Outre le ministre de la Défense, le président de la République s'est déclaré favorable au service civique, créé en 2010, et souhaite atteindre les 100 000 volontaires le plus rapidement possible, contre 35 000 aujourd'hui.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité