Alors que le compte en banque non-déclaré à l’étranger de Jérôme Cahuzac a été ouvert par un proche de Marine Le Pen, la présidente du Front National a estimé jeudi que certains cherchaient à salir son image.

Elle n’a pas apprécié. L’affaire Jérôme Cahuzac fait actuellement grand bruit et les médias n’ont pas manqué de souligner que le compte en banque non-déclaré à l’étranger qui est au cœur de ce scandale a été ouvert par un proche de Marine Le Pen. Une pratique qui, selon la présidente du Front National, n’aurait d’autre objectif que d’ "éclabousser" sa "veste immaculée". Interrogée au micro de LCI sur l’avocat fiscaliste Philippe Peninque, le membre de son entourage qui aurait œuvré pour l’ancien ministre du Budget, elle a ainsi déclaré : "Je vois bien la manipulation politique qui est derrière, qui consisterait à tenter d’éclabousser Marine Le Pen".  Visiblement remontée, elle a poursuivi en s’interrogeant : "On me reproche quoi exactement ? D’être amie avec quelqu’un qui n’a rien à se reprocher ?". Et d’insister : "Je n’ai évidemment rien à voir dans cette affaire, je n’ai aucune responsabilité, j’ai les amis que je veux y compris parmi les avocats, ce qui est un peu normal, compte tenu de mon parcours".

Publicité
Il "ne pouvait pas ne pas l’avoir déclaré"Jérôme Cahuzac est actuellement soupçonné de blanchiment de fraude fiscale. L’ancien ministre du Budget a d’abord nié en bloc ces informations révélées par Mediapart en 2012 avant de finalement reconnaître avoir menti il y a quelques jours. "Lorsque j’ai appris l’existence de cet enregistrement (ndlr: celui de la voix de Jérôme Cahuzac révélé en décembre par Mediapart), j’ai tout d’abord pensé à une manipulation. Je me suis dit qu’il était tombé dans un piège car, pour moi, un gars aussi intelligent que Cahuzac ne pouvait pas ne pas l’avoir déclaré», a confié Philippe Peninque au Parisien.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité