Hier le site Atlantico dévoilait sur son site internet une vidéo prise en cachette d’un mur du local du Syndicat de la Magistrature sur lequel sont épinglées de nombreuses photos de personnalités de droite. Les réactions fusent et la polémique enfle.

"Les cons" épinglés sur le mur d’un local du Syndicat de la Magistrature n’ont pas tardé à réagir. Le site Atlantico dévoilait ce mercredi une vidéo, prise dans un local du Syndicat de la Magistrature, dans laquelle on voyait les photos de nombreuses personnalités épinglée sur un mur rebaptisé « mur des cons ». « Un truc de potache, comme il peut y en avoir partout » a dédramatisé Françoise Martres, la présidente du Syndicat de la magistrature, mais qui dérange et suscite de nombreuses réactions.

Des plaintes au tribunalPatrice Ribeiro et Robert Ménard vont ainsi porter plainte "pour injure". Le premier, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers qualifie ces pratiques de "scandaleuses de la part de ceux qui doivent dire le droit". Rober Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, s’alarme surtout en tant que citoyen "à l'idée de pouvoir me retrouver un jour face à un magistrat appartenant à un syndicat qui m'aura donc qualifié de con et l'aura, en l'affichant dans ses locaux, fait savoir à ses adhérents".

Christiane Taubira pointée du doigtHier après-midi à l’Assemblée, l’ancien ministre de l’éducation Luc Chatel, a interrogé la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Alors qu’il était raillé par la majorité, la droite l’applaudissait tandis qu’il demandait "est-ce que les syndicats qui ont élaboré cette liste seront en mesure de rendre la justice en tout impartialité?" Il lâchera même un "rassurez-vous il y en a chez vous" à la gauche. La Garde des Sceaux lui répondra qu’il ne peut pas "mettre en cause l'ensemble de la magistrature" pour cette action, qu’elle qualifie de "malheureuse". Elle ajoutera que les épinglés "sont parfaitement fondés à déposer plainte".

Réaction à l’UMPA l’UMP, Jean-François Copé a qualifié ce matin dans l’émission Questions d’info ce mur d’"indigne", de scandale absolu". Il ajoute même que tous sont "scandalisés d’apprendre que nous étions (…) sur un mur sur lequel apparaissaient nos photos avec des insultes de la part d’un grand syndicat de la magistrature". Christian Jacob, le chef de file de l’UMP a écrit une lettre ouverte à François Hollande dans laquelle il juge cette pratique intolérable et rappelle qu’elle est "un manquement grave au principe d’impartialité de la justice".

Publicité
Twitter s’enflammeLe président de l'USM, Christophe Regnard écrira : "on est tjrs le con de quelqu'un, dit la maxime. Surprise attristée d'être sur le mur des cons du SM. La magistrature n'a pas besoin de ça !" Jean-Michel Aphatie, journaliste politique, tweetera lui aussi. "Des élus de la République épinglés sur un mur comme des "cons"? Un scandale, du temps de Sarkozy. Là, une poilade potache. Etonnant, non?" Mais celle qui tweetera le plus sera sans surprise Nadine Morano. La forte personnalité de droite écrira une première fois : "On parle de moralisation ? Le déshonneur et le vrai visage du syndicat de la magistrature : le mur des cons... ". Puis elle lancera un appel : "Au secours ma France va mal !", avant de donner le fond de sa pensée "Le syndicat de la magistrature doit être dissout".
 

 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité