Symboles du parti, le marteau et la faucille ont été supprimés du logo sur
les cartes d'adhérent du Parti Communiste Français (PCF). Un signe d'ouverture et de modernisation pour la direction.

Si, comme le disait Ernest Renan, tout ici bas n'est que symbole et que songe, alors il semble que le Parti Communiste Français soit en train d'opérer un dur retour à la réalité. La faucille et le marteau, symboles du parti communiste depuis 1922, ont disparu des cartes remises aux adhérents selon une information de FranceInfo. La disparition de l'union symbolique entre le prolétariat ouvrier (le marteau) et la paysannerie (la faucille) ne laissent pas les militants indifférents à l'heure de l'ouverture du 36e Congrès.

Publicité
Ils sont nombreux, en particulier chez les historiques du mouvement, à être choqués. Si la section du bassin d'Arcachon dénonçait dès décembre 2012 "une mise sous tutelle de PCF et des communistes" en référence à l'alliance électorale passée avec le Front de Gauche, le secrétaire de la section Paris, Emmanuel Dang Trang, va encore plus loin au micro d'Europe1.Il dénonce la disparition du "symbole de résistance contre la politique du capital, contre les écrasements de salaires", avant de s'en prendre au secrétaire national du mouvement, Pierre Laurent. Il l'accuse de vouloir faire du PCF "un parti qui roule pour une social-démocratie[…] inféodé au Front de gauche, aux vert(s), et aux trotskiste(s)". Ce dernier s'est défendu sur LCI : "un sigle ne résume pas ce que l’on est aujourd’hui. Nous voulons nous tourner vers l’avenir." Les contestataires seraient d'ailleurs "ultra minoritaire" juge le porte-parole du mouvement, Patrice Bressac. Pris entre le marteau de ses difficultés électorales et l'enclume de son passé, le moment est peut-être enfin venu pour le PCF de faire sa Perestroïka.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :