Le directeur de cabinet de Florian Philippot a déposé cette appellation quand la brouille entre les Le Pen venait de commencer. Une volonté de faire table rase du passé ?

Dans son édition de mercredi, Le Canard enchaîné révélait que le directeur de cabinet du vice-président du FN, Florian Philippot, avait enregistré le nom "Les Patriotes" auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI), le 7 avril dernier.

Une date pas anodine puisqu’il s’agit du jour de la révélation dans la presse de l’interview sulfureuse de Jean-Marie Le Pen au journal Rivarol qui a mis le feu au poudre entre ce dernier et les cadres du Front national. "Ce jour-là, Florian Philippot, le numéro 2 du FN, décide de tourner la page Jean-Marie. Non seulement le président d'honneur sera écarté, mais le FN en profitera pour faire une grande lessive", écrit Le Canard enchaîné.

Au moment où l’UMP s’accordait pour transformer leur nom en "Les Républicains", le Front national voudrait-il faire de même, faisant table rase du passé ?

A lire aussi"Les Républicains" : découvrez les logos du probable nouveau nom de l'UMP

Le directeur de cabinet nie toute volonté de changement de nom

Dans une interview au Parisien, Joffrey Bollée, le directeur de cabinet qui a déposé le nom, se défend de toute volonté de changement d’appellation du parti frontiste. "Je l'ai fait parce qu'on a relancé lespatriotes.net (NDLR : le réseau social du FN). C'est un hasard du calendrier.", explique-t-il. "Cela ne s'inscrit pas du tout dans les rumeurs d'un changement de nom. La question revient de manière récurrente, mais ce n'est pas à l'ordre du jour.", précise encore Joffrey Bollée au quotidien.

Publicité
Interrogée plusieurs fois par les médias pour savoir si le FN allait changer de nom, sa présidente, Marine Le Pen, avait fait savoir que cette hypothèse était en discussion mais que rien n’était acté. De son côté, son père, Jean-Marie Le Pen, s’est toujours opposé à changer l’appellation du parti qu’il a cofondé en 1972. "Tant que je serai vivant, le Front national ne changera pas de nom", disait-il en mai 2012.

Vidéo sur le même thème : Crise au FN : "Le nom du parti va-t-il changer ?"