Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et Marie France Marchand-Baylet sont ensemble depuis une quinzaine d’années. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple

1/  Elle a un bureau à son ministère

Ex-femme de Jean-Michel Baylet, le président du Parti radical de gauche, Marie France Marchand-Baylet est aujourd’hui à la tête de l’association Flag-France Renaissance qui vise à valoriser le patrimoine français. A ce titre, elle s’occupe de mobiliser des mécènes pour restaurer et entretenir le patrimoine du Quai d’Orsay, et dispose même d’un bureau au ministère, rapporte L’Express. "Hyperactive", la sexagénaire serait également directrice générale de l’Occitane de communication et actionnaire majoritaire du groupe La Dépêche du Midi.

2/ Il veut se défaire de son image de "mondain"

Laurent Fabius aimerait bien se défaire de l’image de grand bourgeois mondain qui lui colle à la peau. Surtout que si l’on en croit ses amis, cette image serait en grande partie erronée. "Il est réservé", a en effet assuré l’un de ses proches cité par Capital, affirmant même que "c'est sa première femme, Françoise Castro, qui lançait les invitations". Si bien qu’il se serait même "isolé" juste après son divorce au début des années 2000. Le ministre aurait finalement repris goût aux soirées et aux dîners grâce à sa rencontre avec celle qui partage aujourd’hui sa vie. Et là encore, Laurent Fabius ne serait pas l’instigateur des soirées : Marie-France Marchand-Baylet s’en occuperait.

3/ Thomas Fabius, le fils aux multiples scandales

Le fils du ministre des Affaires étrangères a souvent défrayé la chronique par ses frasques. A 34 ans, Thomas Fabius a déjà été condamné pour abus de confiance. En 2013, le parquet de Paris et le Fisc ont même enquêté sur lui dans le cadre de l’acquisition de l’ancienne demeure du réalisateur Claude Zidi : un appartement de 280 mètres carré d’une valeur estimée à 7 millions d’euros. Habitué à s’afficher au volant de belles voitures ou avec à son bras des top-modèles, l’homme d’affaires serait également interdit de casino. "Laurent est comme beaucoup de pères, il est déchiré et ne sait pas gérer cette situation", a commenté son ami l’avocat Jean-Michel Darrois auprès de Capital.

A lire aussi – Mannequin, DJ, avocat… que font les enfants des politiques ?

4/ Leurs vacances à Zanzibar

En décembre 2012, et alors que François Hollande avait donné aux ministres pour consigne de ne pas s’éloigner à plus de deux heures de vol de Paris, Laurent Fabius s’est offert quelques jours de répit sur l’archipel de Zanzibar, en Tanzanie. Un voyage qui avait suscité quelques critiques. «Je pense qu’il a informé le président de la République de cette destination", avait alors confié sa conseillère au Lab d’Europe 1, précisant ensuite que "Laurent Fabius passe quatre jours par semaine à l’étranger, il est plus qu’habitué au travail à distance".

5/ Le ministre le plus riche du gouvernement

Publicité
Avec 5 550 206 de patrimoine déclarés en 2014, Laurent Fabius est le ministre le plus riche du gouvernement. Ce montant comprend un appartement parisien de 182m2 estimé à 2 780 000 euros, une maison en Seine-et-Marne d’une valeur de 495 000 euros, de deux maisons dans l’Eure pour un total de 680 000 euros, une participation dans la maison d'enchères Piasa de 383 518 euros, une assurance-vie qui s'élève à 529 439 euros ainsi que des meubles, bijoux et objets d'art d'une valeur de 340 000 euros.  En plus d’être le plus riche du gouvernement, Laurent Fabius est également le plus grand collectionneur : le ministre possède la plus grosse collection de meubles et d’œuvres d’art.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :