Laurent Wauquiez, le vice-président des Républicains et son épouse, Charlotte, sont mariés depuis seize ans. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple. 

1/ Ils ont deux enfants

Laurent Wauquiez et Charlotte Deregancourt se sont dit oui en 2001. Ensemble, ils ont eu deux enfants : Louise et Baptiste. La famille vit en Haute-Loire, sur le plateau du Vivarais-Lignon, à 1 000 mètres d’altitude.

2/ Ils n’ont presque pas d’épargne

Dans sa déclaration de patrimoine rendue publique en avril 2013, Laurent Wauquiez a déclaré posséder deux logements à 50%. L’un est un appartement de 90 m2 situé dans le 15e arrondissement de Paris et acheté 411 600 euros en 2002, tandis que l’autre est une maison de 200m2 au Puy-en-Velay qu’il a acquise en 2008 pour 275 000 euros. A cette époque-là, et selon les déclarations de l’ex-ministre, il leur restait à lui et sa femme encore à rembourser 546 810 euros de prêts bancaires. Le couple détient également deux voitures Peugeot.

Toujours d’après sa déclaration de patrimoine, l'ex-député UMP n’avait presque pas d’épargne : un PEA de 120 euros, 500 euros d’assurance-vie, et 577 euros sur un CEL. Quant à son compte courant ouvert au Crédit agricole de Haute-Loire, il présente un solde positif de 2.500 euros.

3/ La délicate question de l’homosexualité

En 2013, alors qu’il était interrogé sur l’homosexualité, Laurent Wauquiez a bafouillé en direct. A Jean-Luc Romero qui lui demandait au micro de BFM TV s’il était opposé au mariage et à l’adoption pour les couples gays, l’ex-ministre a en effet répondu : "Moi ce qui m’importe, c’est que dans une société déjà très compliquée où l’on a déjà tellement de mal à transmettre des repères et des valeurs à nos enfants….". Une réponse que le journaliste a interrompue pour lui demander si cela voulait "dire que l’homosexualité est contraire à (ses) valeurs". Visiblement embarrassé, Laurent Wauquiez a lâché : "Non, pas du… Oui, elle est contr… Non, non".

4/ Il a réécrit son parcours

Publicité
En mai 2015, Le Monde a dressé le portrait de celui qui était alors secrétaire général de l’UMP et surnommé le "badboy" de la droite. Le quotidien était notamment revenu sur le parcours du député de Haute-Loire, soulignant sa propension à modifier son histoire personnelle.

A lire aussi –Quand Laurent Wauquiez réécrit son passé

En effet, Laurent Wauquiez met fréquemment en avant ses origines modestes alors qu’en fait il n’en est rien. Celui que les journalistes du Monde présentent comme un "pur enfant du plateau de Chambon-sur-Lignon" aime raconter qu’il a étudié dans le collège Cévenol de la commune. La réalité est toute autre puisque le député de Haute-Loire a fait ses études dans le prestigieux lycée Victor-Duruy à Paris. Toujours selon Le Monde, Laurent Wauquiez réécrirait également la profession de son père, dirigeant d’Indosuez et non pas "employé de banque", ou encore sa prétendue rencontre avec Sœur Emmanuelle dont aucun de ses proches ne semble se souvenir.

5/ La place de la religion

"Très impliqué à l’aumônerie scolaire, j’ai pris ensuite un peu de distance. Mais aujourd’hui, la foi compte beaucoup. Elle m’aide à garder des repères. J’aime entrer dans une église romane de ma région et en toucher la pierre. Ce contact simple et direct est moi une façon de prier", confiait Laurent Wauquiez au Progrès en 2004. Un entretien qu’il avait accordé au quotidien régional au lendemain de sa victoire aux élections législatives. Il venait alors d’être élu député de la première circonscription de Haute-Loire avec 62,38%. Laurent Wauquiez était âgé de 29 ans, devenant ainsi le plus jeune député de France.

En vidéo sur le même thème : Pour Frédéric Mitterrrand, Laurent Wauquiez est un "allumeur" 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité