Depuis dimanche, Laurent Delahousse fait l'objet de nombreuses critiques sur Internet. En cause, son interview de Nicolas Sarkozy que les internautes ont jugé trop clémente. 

"Merci de m’avoir invité", les premiers mots de Nicolas Sarkozy, s’ils ont fait l’objet de railleries sur Internet, auront été les seuls agréables à l’égard de Laurent Delahousse.

L’homme politique qui signait son retour sur la scène politique dimanche soir sur le plateau du "20 heures" de France 2 a pris rapidement le dessus sur le journaliste ce qui n’a pas échappé aux nombreux téléspectateurs. Sur Twitter particulièrement, les internautes se sont lâchés, déplorant le fait que le journaliste ne fasse pas le poids face à l’ex-président.

À lire aussi - ce que son message de retour nous apprend

Pas incisif, ni décisif

Pour beaucoup d’internautes, Laurent Delahousse n’est pas assez incisif sur les affaires qui entourent Nicolas Sarkozy. Pas une mention de sa part n’est faite, ni sur les sondages de l’Élysée,ni sur le financement lybien de sa campagne de 2007, sans parler de l'Affaire Tapie.

Le bilan des "années Sarkozy" n’aura pas duré plus de cinq minutes, l’ex-président bottant toujours en touche. Incapable d’obtenir des réponses sur le bilan de l’ex-président, le journaliste parait fade à côté de l’homme politique. Celui qui dit "avoir changé" s’est lui-même permis quelques remarques à l’encontre de Laurent Delahousse. "Il y a encore cinq questions dans une", reproche-t-il au journaliste.

Publicité
Nicolas Sarkozy destabilise le présentateur en rejetant les formulation de ce dernier: "Pourquoi cette expression brutale, thérapie de choc? comme s'il fallait trépaner les gens". Le ton, la manière, les tics... L'ex-président semble avoir progressivement glissé dans son ancien costume de combattant tout au long de l'entretien.

Ci-dessous, une selection de quelques tweets assassins :

À lire aussi - Nicola s Sarkozy à la tête de l'UMP : est-ce légal?

Vidéo sur le même thème - Sarkozy a-t-il fait huit fois plus d'audience qu'Hollande