En sortant du parking d'une pharmacie de la Celle-Saint-Cloud, la présidente du FN a eu la désagréable surprise de voir sa voiture caillassée.

Cela n’en finit plus pour la présidente du Front national. Après être partie de chez elle ne souhaitant plus vivre dans la propriété familiale de Montretout et après avoir reçu un accueil mitigé de la part de ses nouveaux voisins de la Celle-Saint-Cloud, il semblerait que ce soit les habitants de la ville qui ne lui font pas de cadeau, rapporte Le Parisien.

À lire aussi - Marine Le Pen déménage : ce que vous ne savez (peut-être) pas sur sa nouvelle demeure

Le journal a ainsi annoncé que la voiture de Marine Le Pen a été caillassée lundi en fin d’après-midi. La scène s’est déroulée sur les coups de 16 heures 30 sur le parking d’une pharmacie dans laquelle la leader d’extrême droite s’était rendue quelques instants auparavant. Une source proche de l’enquête a confirmé au journal que "trois ou quatre jeunes gens se sont renseignés auprès des riverains pour avoir la certitude qu’il s’agissait bien d’elle".

"Elle est blindée"

Interrogé par L'Express, Thierry Légier, le garde du corps de Marine Le Pen, a corroboré l’information. "Ça commençait à jaser parce qu’ils l’avaient reconnue. Ce sont des abrutis de banlieue", a-t-il ainsi confié à l’hebdomadaire. Les individus en question ont lancé un projectile qui a causé un dommage léger, justifiant la plainte déposée au commissariat de Versailles.

Publicité
Marine Le Pen, qui n’était pas au volant à cause d’une suspension de permis, n’aurait pas pris peur selon le garde du corps. Et celui-ci de souligner : "Elle est blindée", en ne parlant pas de la voiture.

À lire aussi - Retrait de permis de conduire : Marine Le Pen aurait couvert sa mère

 Vidéo sur le même thème - Afflux de migrants: Marine le Pen à Calais