François Hollande s'est fendu d'une blague lors de sa visite en Arabie Saoudite. Une nouvelle boutade qui arrive deux semaines après la polémique liée à son trait d'humour à propos de l'Algérie.

© AFP

En visite officielle en Arabie Saoudite, François Hollande a fait une blague qui risque une nouvelle fois de faire débat. Au moment d'une danse folklorique, un sabre a été tendu au président de la République. Le chef de l'Etat s'est alors tourné vers le président de l'Institut du monde arabe, Jack Lang, et lui a glissé : "j'en aurai besoin". Ce trait d'humour du président de la République pourrait faire référence à la situation politique actuelle française.

Des boutades à répétition

Julien Arnaud, un journaliste d'I-télé qui fait parti de la délégation qui accompagne le président dans la péninsule arabique, a rapporté les blagues de François Hollande sur son compte twitter. "François Hollande et ses petites blagues. Avec un sabre : "j'en aurai besoin". Avec une dague : "méfiez-vous" ", a posté le journaliste sur le réseau social. Dans un autre message, Julien Arnaud a relaté un autre instant de la visite présidentielle : "devant une maquette de la ville datant de 1918... François Hollande s'adressant à Jack Lang : "tu n'es pas venu en 1918 toi ?", Rires".

Publicité
Ces mots interviennent près de deux semaines après la polémique provoquée par sa blague sur l'Algérie lors d'un discours adressé au Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France). Le 16 décembre dernier, le président de la République a déclaré sur le ton de la plaisanterie que Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, était rentré d'Algérie "sain et sauf". François Hollande a par la suite exprimé ses "sincères regrets" aux dirigeants algériens.

Vidéo : l'Elysée tente de calmer le jeu

Publicité