Dans le cadre de l’Affaire Tapie, l’ex-ministre de l’Economie Christine Lagarde avait été entendue par les juges de la Cour de Justice Républicaine. Alors que son domicile a été perquisitionné, une lettre d’allégeance manuscrite et non-datée à l’intention de Nicolas Sarkozy avait été retrouvée par les enquêteurs.

"Je suis à tes côtés pour te servir et servir tes projets pour la France". Tels sont les mots qui figurent sur une lettre d’allégeance écrite par Christine Lagarde. Dans le document saisi à l’occasion d’une perquisition dans le cadre de l’affaire Tapie, l'ex-ministre adresse tout son soutien à l’ancien président, Nicolas Sarkozy.

"Cher Nicolas, très brièvement et respectueusement"Dans cette lettre non-datée, il est possible de lire que Christine Lagarde reste fidèle à l’ancien chef de l’Etat. Et pour cause, la directrice du FMI "demande pardon" à Nicolas Sarkozy pour avoir "échoué périodiquement.

L’ex-ministre de l’Economie affirme par ailleurs ne pas avoir "d’ambitions politiques personnelles" ni "le désir de devenir une ambitieuse servile comme nombre de ceux (...) dont la loyauté est parfois récente et parfois peu durable".

Publicité
Christine Lagarde, enfin, propose ses services à l’ancien chef de l’Etat : "Utilise-moi pendant le temps qui te convient". "Si tu m'utilises, j'ai besoin de toi comme guide et comme soutien", a-t-elle ainsi écrit dans cette lettre. Bien que la date de cette lettre ne soit pas connue, il semblerait que Nicolas Sarkozy sache déjà sur qui compter en cas d'un hypothétique retour en 2017.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité