Le Monde publie des confidences de Rachida Dati. Et notamment, sur ses relations avec Brice Hortefeux lorsque que tous les deux faisaient partie du gouvernement sous Nicolas Sarkozy. 

Le Monde publie des confidences de Rachida Dati. Et notamment, sur ses relations avec Brice Hortefeux lorsque que tous les deux faisaient partie du gouvernement sous Nicolas Sarkozy. "Un jour, devant un ascenseur, je lui dis : ‘Alors le facho, ça va ?’ Il me répond : ‘Ca va, intrigante’. Là, je me retourne et je lui mets un coup de poing dans la gueule, et il se mange le miroir", a ainsi l’ex-garde des Sceaux à propos de son ancien collègue en charge de l’Immigration. Ambiance. Au point que Nicolas Sarkozy aurait été contraint d’intervenir pour les séparer.

A lire aussi -Rachida Dati : 5 anecdotes que vous ne savez (peut-être) pas sur elle 

"Vous ne trouvez pas que ça sent le nazi ici ?"

Mais l’actuelle maire LR du 7e arrondissement ne s’est pas arrêté là. Toujours à propos de Brice Hortefeux, elle a poursuivi, en racontant que pendant la dernière campagne présidentielle, et alors qu’ils étaient contraints "de se réconcilier", un autre échange houleux aurait eu lieu dans un avion. "Je montais dans l’avion avec lui, mais je le saluais en disant : ‘Bonjour, le guignol’, puis je disais : ‘Vous ne trouvez pas que ça sent le nazi ici ?’. Le grand facho, il se cachait derrière son journal, les hôtesses étaient mortes de rire !".

Publicité
En 2013, Mediapart avait dévoilé un sms envoyé par Rachida Dati à Brice Hortefeux et qui en disait déjà long sur leurs relations. "Salut le facho, (…) Soit tu me lâches soit je vais déposer l’assignation qui date de deux ans dans laquelle tu figures avec d’autres pour atteinte à ma vie privée et écoutes illicites (…). De plus, je vais dénoncer l’argent liquide que tu as perçu pour organiser des rdv auprès de Sarko lorsqu’il était président, des relations tout aussi liquides que tu as eues avec Takiedine, l’emploi fictif de ton ex à la Caisse d’Epargne grâce à Gaubert (…),et je peux continuer avec les avantages que tu as eus et as encore à l’UMP à l’insu de ceux qui paient", lui avait-elle écrit, tout en prenant soin de mettre Nicolas Sarkozy en copie.

En vidéo - Hortefeux sur le SMS de Rachida Dati: "La page est tournée"