Les deux femmes se détestent depuis longtemps. Mais leur bisbille pourrait reprendre à l'occasion des élections législatives...

C'est un secret pour personne, Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet ne s'entendent pas, mais pas du tout. Et alors que l'on pensait la hache de guerre enterrée entre les deux femmes, les élections législatives qui auront lieu en juin prochain promettent de faire des étincelles.

Depuis l'épisode de la mairie de Paris, l'inimitié entre NKM et Rachida Dati va crescendo. Alors que l'ex-garde des Sceaux ne cachait pas son envie de briguer la Mairie de Paris, son ex-amie "n'hésita pas à planter Rachida Dati, dont elle se disait amie et qu'elle devait soutenir pour la mairie de Paris", a raconté en mars 2016 Nicolas Domenach sur Challenges.fr, précisant qu'avant de "présenter sa propre candidature, NKM lui passa un coup de fil, et comme l'ex-ministre de la Justice était surprise de ce (mauvais) coup dans le dos, elle répliqua : "En politique, il n'y a pas d'amitié ni de loyauté qui vaille".

"Si NKM y va, c'est de nature à énerver Rachida Dati"

Publicité
La bataille pour les législatives s'annonce donc comme un bis repetita. Toutefois, le maire du VIIe arrondissement de Paris et député européen n'a pas encore annoncé sa candidature pour la 2e circonscription de la capitale, celle de François Fillon, en campagne présidentielle. Reste alors l'hypothèse NKM, qui se verrait bien succéder à François Fillon dans sa circonscription. "Mais si NKM y va, c'est de nature à énerver Rachida Dati", a prévenu un observateur, selon le Huffington Post.

La décision finale reviendra à François Fillon. L'ancien Premier ministre a choisi Nathalie Kosciusko-Morizet pour l'accompagner ce week-end au salon de l'électronique de Las Vegas. Un indice ?

Vidéo sur le même thème : Nathalie Kosciusko-Morizet parle des impayés de Rachida Dati

mots-clés : Rachida dati, Guerre

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité