JérômeCahuzac a remis jeudi sa démission à Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale. Comme annoncé sur le plateau de BFM TV en début de semaine, l’ancien ministre du Budget a également renoncé à son mandat de député.

Il a démissionné. L’entourage de Claude Bartolone, le président PS de l’Assemblée nationale a indiqué qu’il avait reçu jeudi la démission de Jérôme Cahuzac. Après avoir quitté son poste de ministre du Budget, ce dernier a également renoncé à son mandat de député du Lot-et-Garonne. Il redevient ainsi un citoyen ordinaire. Soupçonné de blanchiment de fraude fiscale, Jérôme Cahuzac a confié mardi sur le plateau de BFM TV / RMC qu’il avait l’intention de renoncer à ses mandats politiques. "La gravité de ma faute, ne me permet pas de rester député",  avait alors déclaré l’ancien ministre en charge du Budget, précisant qu’il avait entendu "ceux qui l’avaient élu" et aussi "ceux qui l’ont élu". Jérôme Cahuzac avait jusqu’à ce vendredi pour annoncer son intention quant à son mandat de député.

Un scrutin devrait par ailleurs être prochainement organisé dans la 3e circonscription du Lot-et-Garonne pour trouver lui trouver un successeur.  Jean-Claude Gouget, qui l'a remplacé en juillet dernier puisque ce dernier était au gouvernement, ne peut en effet légalement garder le siège.

Publicité
L’affaire qui ébranle le PSL’affaire Cahuzac a variablement éclaté il y a une quinzaine de jours lorsque le membre du gouvernement a reconnu qu’il avait menti et qu’il avait bel et bien possédé un compte bancaire non-déclaré en France.  Un véritable pavé dans la mare qui, en plus de donner raison à Mediapart après des mois de négation, a mis à mal la confiance des Français en les politiques et plus particulièrement, ceux de la majorité. Face à cette véritable crise de popularité, le gouvernement a ensuite décidé de reconquérir l’électorat en publiant la liste complète du patrimoine des 38 ministres.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité