Jérôme Cahuzac a été vu samedi sur le marché de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Cette première réapparition publique annoncerait-elle le retour en politique de l’ancien ministre ?

Une promenade qui fait parler. Alors qu’il a soigneusement évité de se montrer publiquement depuis sa démission du gouvernement en avril dernier, Jérôme Cahuzac a été aperçu samedi arpentant les allées du marché de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). Relatée par la Dépêche du Midi et Sud Ouest, cette apparition publique avait tout l'air d'être imprévue. "On était à l’inauguration de la permanence du Front de Gauche, à environ 100 mètres du marché, quand une personne nous a dit y avoir croisé Jérôme Cahuzac", a en effet rapporté une journaliste de la Dépêche du Midi. Celle-ci a par ailleurs poursuivi en indiquant: "On l’a trouvé, il nous  a salués, nous a laissé faire des photos, puis à demandé qu’on le laisse", prenant toutefois le soin de "discuter" et de "serrer la main aux gens".

Un retour savamment préparé ?Pour autant, cette sortie n’en laisse pas moins planer de doute quant à une éventuel retour en politique prévu par l’ancien ministre du Budget. D’autant que, toujours d’après la journaliste de la Dépêche du midi, l’ex-député n’était pas revenu sur ce marché - où il pourtant ses habitudes - depuis que le scandale lié à sa supposée évasion fiscale a éclaté. Après plusieurs semaines de silence entrecoupées de quelques rares confessions télévisées ou écrites, Jérôme Cahuzac pourrait bien inquiéter, une fois encore, le PS. En effet, alors qu’il a été exclu de ce parti et qu’il a renoncé à retrouver automatiquement son siège de député, l’ancien ministre cultive désormais un certain mystère autour de ses éventuelles nouvelles ambitions politiques.

Publicité
Certains voient ainsi cette promenade sur le marché comme un moyen pour l’ex-ministre de tester son électorat au sein même de son fief et ce, en vue de présenter sa candidature aux prochaines législatives partielles. "Aucune décision prise. Certains parlent pour moi sans mandat pour cela. Et je constate une forme d’attente ou d’espérance chez certains", a-t-il ainsi simplement répondu au Figaro qui l’interrogeait récemment à ce sujet. Des propos qui sont loin de faire taire la rumeur.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :