Jérôme Cahuzac toucherait son indemnité mensuelle due à ses anciennes fonctions de ministre. Jean-Marc lui avait pourtant demandé d’y renoncer après la découverte de sa fraude fiscale.

Jérôme Cahuzac pourrait bien, une fois encore, entacher l’image du PS. Alors que Jean-Marc Ayrault lui avait expressément demandé de renoncer à ses indemnités d’ancien ministre, il semblerait que l’ex-membre du gouvernement ne l’ait pas écouté. RMC révèle en effet ce jeudi que l’ancien ministre en charge du Budget toucherait son indemnité mensuelle. D’une durée de six mois, celle-ci est légalement due à toutes les personnes ayant fait partie du gouvernement. Seulement après la découverte de la fraude fiscale de Jérôme Cahuzac, le Premier ministre avait estimé qu’il ne méritait pas cette somme. Il lui avait alors demandé de tirer un trait dessus.

Publicité
Plus de 9.000 euros par moisEt alors que le membre déchu du gouvernement toucherait ainsi quelque 9.443 euros bruts mensuels, le député PS Eduardo Rihan-Cypel a estimé que Jérôme Cahuzac "fait un bras d’honneur à la France". Mais l’ancien ministre ne semble guère tenir compte de l’avis de son parti. Il envisagerait même de présenter sa candidature aux prochaines élections législatives partielles dans le Lot-et-Garonne, et aurait demandé à un élu local, Daniel Borie, de bien vouloir être son suppléant. Un sondage aurait par ailleurs été commandé pour connaître les intentions de votes des électeurs dans cette circonscription. "C’est moins grave de mentir pendant 15 secondes devant 577 députés que de mentir depuis un an sur l’état de la France comme le fait François Hollande… !", aurait-il également lâché à ses anciens conseillers, rapporte Le Figaro. Des propos qui, à la veille, du second grand oral du président Hollande, jettent un véritable pavé dans la mare.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :