Accusé par le site Mediapart d’avoir détenu un compte en Suisse, le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, a à nouveau démenti ces accusations ce matin, les qualifiant de « délirantes ».

Jérôme Cahuzac « a détenu pendant de longues années un compte bancaire non déclaré à l’Union des banques suisses (UBS) de Genève », écrivait hier Médiapart, affirmant détenir des « éléments documentaires probants » ainsi que de « nombreux témoignages », indiquait Médiapart sans toutefois les citer. Le site précisait également que « Ce compte a été formellement clos par Jérôme Cahuzac début 2010, quelques jours avant qu'il ne devienne président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale », ajoutant que  « Les avoirs auraient été ensuite déplacés vers un autre paradis fiscal », « à l'UBS de Singapour par le truchement d'un complexe montage financier offshore ».

Voilà les déclarations qui ont fait l’effet d’une bombe chez le ministre du Budget. Jérôme Cahuzac s’est aussitôt défendu sur Twitter. « Je ne sais pas de quoi il est question. Je n'ai jamais eu de compte en Suisse ou ailleurs. C'est ahurissant » a-t-il indiqué sur le réseau social. « Je poursuivrai tous ceux qui reprendront cette calomnie gravement diffamatoire et qui porte atteinte à mon honneur. Y compris ici ! » a-t-il encore ajouté.

Publicité
Le ministre délégué au Budget a à nouveau démenti ces accusations sur les ondes de RTL, affirmant que « ces accusations sont, excusez-moi l’expression, délirantes ». Jérôme Cahuzac indique que les journalistes qu’il a rencontrés n’ont « pas accepté de produire le moindre document étayant leurs affirmations délirantes ». « A supposer qu'ils existent, je peux par avance qualifier ces soi-disant documents comme étant de faux grossiers » affirme-t-il. Il précise également qu’il a donné le feu vert à ses avocats pour porter « plainte au pénal », « dans les plus brefs délais », « pour diffamation » contre tous ceux qui se feraient l’écho de ses déclarations. « Je réitère le démenti formel que j'ai apporté directement auprès de Mediapart : je n'ai jamais disposé d'un compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger. Jamais » a-t-il encore affirmé dans un communiqué envoyé à l’AFP. Il n'envisage pas non plus de se mettre en retrait de ses activités.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité