Selon "l’Opinion", le secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat va intégrer un régiment des forces spéciales de l’Armée de terre avec le grade de colonel.

Colonel Placé, au rapport ! Alors que son ancien parti, Europe-Ecologie-Les verts (EELV), se déchire dans des luttes intestines, Jean-Vincent Placé a décidé de franchir le pas et d’intégrer l’armée, selon l’Opinion.

L’ancien sénateur écologiste souhaite plus particulièrement intégrer l’Armée de terre dans le 13e régiment de dragons parachutistes comme "réserviste citoyen". Ainsi Jean-Vincent Placé devrait-il devenir colonel de réserve de ce régiment, "l’une des unités les plus prestigieuses de l’armée française", dans le cadre de la "réserve citoyenne" et non de la "réserve opérationnelle".

A lire aussi Jean-Vincent Placé : 5 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur lui

Œuvrer au rapprochement de la société civile et l'armée

Pourtant, en 2013, il estimait que l’on pouvait "encore diminuer les effectifs dans l’Armée de terre", comme le rappelle le quotidien. Contacté par L'Obs, l'ancien sénateur écolo dit vouloir œuvrer pour le "rapprochement de la société civile et l'armée". 

Publicité
"J'ai une grande sympathie pour l'histoire de notre pays. Ce régiment est particulier car il est l'héritier des dragons de l'Impératrice Eugénie", explique Jean-Vincent Placé, tout fier de rejoindre ce régiment d’élite spécialisé dans le renseignement avec le grade de colonel. "C’est une procédure accessible à certains acteurs de la vie publique dont les parlementaires", précise-t-il.

Vidéo sur le même thème : Jean-Vincent Placé : "J'ai du bol, je ne comprend même pas ma fonction !"