Un site Internet a récemment annoncé la prétendue candidature de Jean-Marie Le Pen à l'élection présidentielle de 2017. Un canular qui en a trompé plus d'un et qui a depuis été démenti.

Non, Jean-Marie Le Pen n'est pas candidat à l'élection présidentielle de 2017. Jeudi 9 avril, quelques médias ont relayé cette fausse information tirée du site autoproclamé "officiel" de Jean-Marie Le Pen. Au lendemain de la fracture du président d'honneur du FN et de sa fille, le scoop pouvait presque tenir debout, comme un nouvel affront du patriarche. Seulement il n'en est rien, l'intéressé ayant rapidement démenti l'information dans un communiqué.

JeanMarieLePen2017.com

La page web qui en a trompé plus d'un est assez sobre. L'image en tête du site Internet pourrait d'ailleurs être celle d'une campagne officielle : "Votez Jean-Marie Le Pen", peut-on lire. Seulement, quelques passages sentent bel et bien la parodie. "Courage : 100%, Cohérence : 100%, Loyauté : 100%, Patriotisme : 100%", affiche une infographie visant à caractériser Jean-Marie Le Pen. Une phrase semble d'ailleurs retranscrire l'atmosphère du site Internet : "Repenser au passé de la France pour repenser son avenir".

Si personne ne sait qui se cache derrière ce canular, les créateurs du site se revendiquent "militants conscients des manœuvres de Marine Le Pen qui désire depuis de nombreux mois écarter son père, le dernier des patriotes". Fervents défenseurs du président d'honneur du FN ou chercheurs de buzz, nul ne le sait.

Les médias s'emballent

C'est Le Point qui a relayé cette fausse information en premier. Avec un article intitulé "Jean-Marie Le Pen se proclame candidat à la présidentielle de 2017 !", le média en ligne a vite été moqué par les internautes, avant de rectifier le tir. L'erreur a également été faite sur le blog de Jean-Marc Morandini.

Jean-Marie Le Pen dément

Publicité
Via un communiqué publié le jour même, le faux candidat à la présidentielle de 2017 a tenu à balayer ces allégations. "Un faux site Internet me présente comme candidat à la présidentielle 2017. Il s’agit évidemment d’un canular dont le but est de semer la zizanie au Front National", a-t-on pu lire. Jean-Marie Le Pen en a évidemment profité pour railler le travail journalistique : "Cela en dit long sur le sérieux de certains journalistes qui devraient tout d’abord vérifier la véracité de leurs allégations, b.a.-ba de leur métier".

Vidéo sur le même thème -Jean-Marie Le Pen : un habitué des "petites phrases" 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité