Invité sur le plateau de l'émission "Territoires d’Info", diffusée sur Public Sénat, l’ancien ministre de l’Ecologie est revenu sur sa pneumonie qui l’a contraint à abandonner la politique.

Il y a deux ans, Jean-Louis Borloo, qui était alors président du jeune mouvement UDI, avait été contraint de démissionner de ses fonctions politiques après son hospitalisation pour une grave pneumonie.

A lire aussi – Quand Borloo envoie un SMS intime à... Ayrault

Une maladie qui ne l’avait pas empêché pour autant de concrétiser plusieurs projets, dont la création de la fondation Energies pour l’Afrique, afin de pourvoir en électricité le continent africain.

"La maladie a été une rupture dans ma vie"

Publicité
Depuis cette hospitalisation, l’ancien ministre de l’Ecologie sous Nicolas Sarkozy semble avoir repris du poil de la bête. "Je vais très bien. [La maladie] a été une vraie rupture dans ma vie et j’ai décidé d’allouer mon temps et mon énergie à quelque chose qui me paraît décisif", a-t-il déclaré mardi sur le plateau de Territoires d’Infos, émission diffusée sur Public Sénat.

Interrogé sur la situation du parti qu’il a créé en 2012, l’UDI, Jean-Louis Borloo s’est refusé à tout commentaire sur la vie politique.

Vidéo sur le même thème : Jean-Louis Borloo : la maladie qui a tout changé

Publicité