Journaliste pour Europe 1, Catherine Nay a confié à Elle les propos dérangeants que Jacques Chirac lui avait tenus pendant une interview dans les année 1960. 

Les hommes politiques "aiment séduire, cela fait partie de leur ‘métier’, ce qui signifie à leurs yeux séduire d’abord le public féminin", a récemment déclaré Bernadette Chirac à Paris Match. Une confidence que la journaliste Catherine Nay vient d’illustrer avec une anecdote. Au magazine cette semaine, celle qui officie sur Europe 1 est en effet revenue sur une rencontre entre elle et Jacques Chirac dans les années 1960.

A lire aussi - VIDEO Jacques Chirac et les jolies filles aux seins nus l'anecdote de Jean-Louis Debré

"Je portais une minijupe et des cuissardes"

Catherine Nay était alors une jeune journaliste, tandis que l’ex-président de la République était secrétaire d’Etat. Venue pour une interview, la jeune femme aurait alors charmé le politique. Et visiblement peu désireux de cacher l’effet qu’elle avait produit sur lui, Jacques Chirac aurait été jusqu’à la surnommer "Barbarella". Souvenez-vous, ce film éponyme franco-italien réalisé par Roger Vadim et sorti en 1968 racontait l’histoire d’une aventurière envoyée dans l’espace pour tenter de retrouver un savant, inventeur d’une arme destructrice. Héroïne de ce film de science-fiction, l’actrice Jane Fonda y apparaissait très sexy, tout de court vêtue.

Publicité
Si bien que la comparaison de Jacques Chirac n’a pas plu à Catherine Nay. "J’avais 22 ans, je portais une minijupe et des cuissardes… Cela m’a vexée et je lui en ai longtemps voulu", a-t-elle expliqué à l’hebdomadaire féminin.

En vidéo - Jacques Chirac : l’anecdote croustillante de Jean-Louis Debré

Publicité