Depuis qu’il a quitté le pouvoir en 2007, l'ancien président de la République n’a jamais cessé d’être plébiscité par les Français. Mais pourquoi un tel engouement ?

L’ancien président Jacques Chirac est actuellement hospitalisé à Paris pour une infection pulmonaire. La fausse annonce de sa mort via le compte Twitter de Christine Boutin, mercredi, a plongé la France dans la torpeur. Signe que, neuf ans après avoir quitté le pouvoir le 16 mai 2007, Jacques Chirac est dans le coeur des Français.

D'ailleurs, si l’on en croit une enquête de l’institut Odoxa, en mai 2015, Jacques Chirac était le président (hors de Gaulle et Pompidou) qui recueillait le plus d’opinions favorables : 63% des Français interrogés jugeant qu’il avait été un très bon ou bon président de la République. A noter que pendant son mandat, le chef de l’Etat était descendu à 28 % d’opinions favorables seulement.

Plusieurs facteurs à l’origine de cette popularité

Pourquoi un tel engouement autour de Jacques Chirac depuis son départ de l’Elysée ? Selon le politologue Yves-Marie Cann, cette popularité s’explique par au moins trois facteurs. Le premier est d’ordre mécanique. "Quand un homme politique sort du champ politique, on observe aussitôt un rebond de popularité car celui-ci n’est plus aux manettes du pouvoir, indique le politologue. Du coup, du point de vue du camp adverse, il n’est plus vu comme un ‘ennemi’".

A lire aussiJacques Chirac : retour sur six anecdotes grivoises

Le second facteur, et pas des moindres, tient à la personnalité de Jacques Chirac. "Son côté sympathique, proche de la population, a indéniablement joué dans l’image que les Français ont de l’ancien président. Sa facilité à rentrer en contact avec les citoyens a été un élément déterminant dans sa victoire en 1995 contre Balladur, jugé plutôt froid et austère". Il est vrai que son côté terroir, son ancrage corrézien et – il faut bien le dire – sa marionnette aux Guignols de l’Info, ont contribué à la rendre populaire.

La Coupe du monde en 1998 lui a été favorable

Enfin, Jacques Chirac a bénéficié pendant son mandat présidentiel d’un événement singulier : la victoire en 1998 de l’Equipe de France à la Coupe du monde de football. Profitant de l’engouement populaire – même si le président n’y était pour rien – Jacques Chirac avait vu sa côté de popularité bondir, passant de 56 % en juin à 61 % en juillet, mois de la finale victorieuse.

Publicité
Aujourd’hui, une certaine "Chiracomania" s’est même emparée de la société française. Sans doute sous l’effet des Guignols, Jacques Chirac était vu comme le plus "cool" des hommes politiques. La nostalgie aidant, on n’hésite plus désormais à ressortir des phrases cultes du président ("abracadabrantesque"), ou des moments (son voyage mouvementé à Jérusalem), voire des photos marquantes (Chirac déguisé, Chirac la clope au bec, Chirac qui fraude dans le métro…). Et comble de la popularité : une ligne de vêtements de ville à l’effigie du président s’arrache comme des petits pains auprès de la jeunesse !

Vidéo sur le même thème : Jacques Chirac pris en flagrant délit de drague par Bernadette !

Publicité