Président du Conseil constitutionnel mais surtout, proche de Jacques Chirac, Jean-Louis Debré a récemment sorti un livre dans lequel il expose la vision du monde l’ancien chef de l'état. Un récit nourri d’anecdotes qui a pour objectif de montrer qui se cache derrière cet "homme mystérieux".

Planet : Pourquoi ce livre, maintenant ?

Jean-Louis Debré* : "Ce n’est pas une biographie. Ce que je voulais, c’était bien évidemment parler de Jacques Chirac mais surtout, montrer que derrière cet homme un peu mystérieux il y a avait de véritables combats. J’ai relu ses discours et interviews et je me suis rendu compte qu’il avait mené beaucoup de combats. Il a notamment œuvré à la modernisation de notre armée. ‘Ma France doit avoir une défense nationale efficace’, disait-il. Il a aussi travaillé sur la notion de laïcité pendant tout son itinéraire politique. Son but : faire en sorte que l’Etat tolère toutes les religions sans pour autant en privilégier une. Et puis il y a également eu l’environnement. C’est une thématique à laquelle il s’est toujours intéressé et battu.

 

Planet : Qu’a-t-il pensé de votre livre ?

Jean-Louis Debré : A la fin du livre, j’ai compilé toutes les formules et expressions de Jacques Chirac, comme ‘les emmerdes, c’est comme les cons, ça volent toujours en escadrille !’. Aussi, en décembre dernier, le livre n’était pas encore sorti mais je lui en ai lu quelques-unes. Ça l’a beaucoup faire rire !

 

Planet : Jacques Chirac est très discret. Vous qui avez l’occasion de le rencontrer, pouvez-vous dire comment il va ?

Jean-Louis Debré : Jacques Chirac ne parle pas de sa santé, sa famille n’en parle pas et ses amis non plus… (Rires).

 

Planet : quel regard porte-il sur l’actualité ? La suit-elle de près ?

Jean-Louis Debré : Il suit les informations et se tient au courant de ce qui passe, bien entendu. En revanche, il ne s’intéresse pas à la politique du quotidien, à ce qui se passe au jour le jour. Mais il suit de près les grands évènements comme les élections départementales et avant cela, les attentats de Paris en janvier. Ces attaques l’ont d’ailleurs beaucoup préoccupé. Mais ce qui l’intéresse, voire le passionne en ce moment, c’est la conférence climat qui aura bientôt lieu à Paris. Pour Jacques Chirac, l’environnement est l’un des défis majeur de notre civilisation.

 

Planet : Vous avez travaillé à ses côtés, quel est votre meilleur souvenir ?

Publicité
Jean-Louis Debré : Travailler à ses côtés était une expérience extraordinaire. Le plus beau souvenir que j’en garde est la campagne de 1995. Alors que les sondages l’annonçait perdant face à Edouard Balladur, Jacques Chirac a réussi l’exploit d’inverser la tendance. Et c’est grâce à son combat sur le terrain qu’il y est parvenu. Pendant plusieurs semaines, il est allé à la rencontre des Français, il les a écoutés et il a véhiculé des thématiques qui leur correspondaient comme la lutte contre la fracture sociale et l’exclusion. A lui seul, il a illustré le fait qu’en politique un candidat dynamique est capable d’inverser la tendance. C’est pour moi un souvenir exceptionnel.

Il y aussi eu des moments plus douloureux comme la dissolution ratée et la cohabitation qui a suivi mais, c’est aussi ça la politique !"

*Jean-Louis Debré est l’auteur du Monde selon Chirac (ed. Tallandier)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :