Déçu par le plateau-repas servi lors d'un vol Air France-KLM, Jack Lang a envoyé une lettre au PDG de la compagnie aérienne. L'ancien ministre de la Culture a qualifié la nourriture "d'imbouffable".

© AFP

Lorsque Jack Lang est déçu de son plateau-repas servi sur un vol d'Air France-KLM, il envoie une lettre de plainte au PDG de la compagnie aérienne, Alexandre de Juniac. D'après L'Express, l'ex-ministre de la Culture y a qualifié "d'imbouffable" la nourriture proposée sur un vol Paris-Casablanca.

En décembre dernier, Jack Lang s'est rendu au Maroc. De retour en France, le président de l'Institut du monde arabe s'est ensuite fendu d'un courrier adressé directement au patron de la société pour se plaindre de la qualité de la nourriture proposée dans les avions d'Air France. Quelques jours plus tard, il a reçu un courrier qu'il a considéré comme une lettre type envoyée à tous les passagers mécontents. Furieux, l'homme politique a donc décidé de barrer le message en inscrivant dessus "retour à l'expéditeur".

Le PDG a été "très sensible" au témoignage

Publicité
Le journal La Tribune a affirmé que Jack Lang avait, "en fait, renvoyé un deuxième courrier" à Alexandre de Juniac, arguant qu'il ne pouvait pas croire que "l'on puisse répondre avec cette désinvolture". L'ancien ministre de l'Education nationale a ajouté que si "aucune réponse sérieuse" lui était fournie, il "s'exprimerait publiquement sur ce sujet". Le lendemain le PDG de la compagnie aérienne a alors répondu personellement au créateur de la fête de la Musique. Le numéro un d'Air France-KLM a écrit qu'il avait "communiqué son témoignage, auquel il avait été très sensible, aux services concernés". Sa lettre manuscrite s'est finie par "bien à vous, le chemin de l'excellence est encore long et semé d'embûches".

Vidéo : Jack Lang à Ryad (Arabie Saoudite) avec François Hollande

Publicité