Vidéos A la une
Les Islandais ont élu leur nouveau président de la République: Gudni Th. Johannesson a remporté le scrutin à un tour ce samedi, avec environ 38% des voix. Ce professeur d'Histoire de 48 ans, novice en politique, a devancé de moins de 10 points la femme d'affaires Halla Tómasdóttir. Sur cette île de trois millions d'habitants, la fonction présidentielle est surtout honorifique, le pouvoir exécutif est détenu par le gouvernement. Gudni Th. Johannesson, sicième président islandais, prendra ses fonctions le 1er aout pour un mandat de quatre ans.
Vidéos A la une
En Islande, les députés ont rejeté ce vendredi une motion de censure contre le gouvernement, présentée par l'opposition. Tous les députés de la majorité de droite ont voté contre, faisant bloc autour du gouvernement pourtant fragilisé depuis les révélations des 'Panama Papers'. Sigmundur Gunnlaugsson, qui était à la tête du gouvernement depuis 2013, a été contraint à la démission, son nom apparaissant dans les listings des Panama Papers. Il a été remplacé par le ministre de l'Agriculture. >> Islande : un nouveau gouvernement, mais toujours un climat de défiance Mais cela ne calme pas la colère d'une partie de la population. 'Dans ce gouvernement, il y encore deux ministres dont les noms figurent dans les listings, se désole Eirikur, 52 ans. Ce n'est pas normal ! Ils ne devraient pas rester à des postes où ils gèrent l'argent public'. 'Ce qui me met en rogne, ajoute Hrafnhildur, 35 ans, c'est l'arrogance dont font preuve les soit-disant responsables politiques, et le mépris qu'ils manifestent vis-à-vis de la population'. Législatives anticipées à l'automne Depuis lundi, ces manifestants protestent devant le Parlement de Reijavik, pour réclamer des changements en profondeur. Une mobilisation de plus en plus bruyante, mais pas vraiment entendue par les actuels dirigeants. Les manifestants exigent la tenue immédiate d'élections législatives anticipées. Les députés ont consenti à ce que ce scrutin ait lieu simplement à l'automne.
Vidéos A la une
Dedans ou dehors, l’Islande doit se décider. C’est en substance le message qu’a reçu le nouveau Premier ministre islandais en visite à Bruxelles. Le processus d’adhésion à l’Union européenne a été gelé par le gouvernement de centre-droit pour satisfaire une opinion publique de plus en plus...
Vidéos A la une
Une activité vivement condamnée par la communauté internationale. Deux navires, Hvalur 8 et Hvalur 9 ont quitté le port de Reykjavik et naviguent désormais à l’ouest de l‘île. Les proies sont vendues principalement au Japon qui pêche aussi des baleines, une activité interdite.
Vidéos A la une
Le nouveau gouvernement islandais promet de ne pas reprendre les négociations d’adhésion à l’Union Européenne jusqu‘à la tenue d’un référendum. Cette consultation fait partie de l’accord de gouvernement annoncé par les deux partis vainqueurs des législatives d’avril. La coalition de centre droit...
Publicité