L’ancien ministre de l’Intérieur, Charles Pasqua, a fait une proposition inattendue pour lutter contre la radicalisation des islamistes.

Voir la vidéo : Charles Pasqua propose le retour des travaux forcés

Alors que le gouvernement met en place des mesures pour lutter contre le terrorisme, Charles Pasqua a fait une proposition inattendue. Interrogé par Laurent Delahousse dans l’émission "13h15 le dimanche" sur France 2, l’ancien ministre de l’Intérieur a proposé d’isoler les islamistes radicaux sur une île et de leur faire accomplir des travaux forcés afin de lutter contre le djihadisme.

Lire aussi - Lutte contre le djihadisme : le gouvernement dévoile sa campagne choc

L’ancien sénateur des Hauts-de-Seine, aujourd'hui âgé de 88 ans, voulait déjà après les attentats qui avaient eu lieu à Paris dans les années 1980, "terroriser les terroristes". Il a affirmé qu’aujourd’hui la menace terroriste islamiste est "beaucoup plus radicale". "Qu'est-ce-que j'apprends moi? Je lis le journal comme tout le monde. J'apprends qu'on va regrouper tous les détenus islamistes dangereux au même endroit", a ensuite ajouté l’ancien premier flic de France face aux caméras de France 2. "Et c'est où cet endroit? C'est sur le sol de la métropole? Non ce n'est pas sérieux", a-t-il ensuite conclu.

Lire aussi - Les attentats les plus meurtriers en France

Remettre en place le bagne de Cayenne ?

Publicité
Lorsque le journaliste lui a demandé s’il faisait allusion à un Guantanamo à la française. L’ancien ministre a répondu "Qu’on les mette sur une île, qu’on les mette loin, bien entendu". Avant de déclarer, "On a qu’à recréer les travaux forcés". "Si on ne veut pas prendre un certain nombre de mesures alors il faut passer la main. Il ne faut pas rester au pouvoir", a enfin conclu l’octogénaire mis en cause dans plusieurs affaires politico-financières.