Une source judiciaire a indiqué à RTL qu'Isabelle Balkany a été interpellée hier puis placée en garde à vue pour des faits de détournement de fonds publics.

Les ennuis judiciaires n’en finissent plus pour Isabelle Balkany. Mercredi 15 octobre dans la matinée, l’épouse (et première adjointe) du maire de Levallois-Perret a été interpellée par la Brigade de répression de la délinquance économique et la police judiciaire parisienne rapporte RTL. C’est Serge Tournaire, juge d’instruction au pôle financier de Paris, qui a demandé son placement en garde à vue.

Lire aussi : Les (nombreuses) casseroles des Balkany

Dans le viseur de la justice pour "détournement de fonds publics", elle est soupçonnée d’avoir offert un emploi fictif à un magnétiseur-guérisseur, Jean Testanière, surnommé "le mage" pour les initiés. Il aurait été salarié par la mairie de 2006 à 2010. Entre autres, ce dernier est connu pour avoir été l’un des gérants du cercle de jeux parisien Wagram.

Lorsque les dirigeants (issus du banditisme corse) de ce sulfureux établissement étaient passés devant la justice en 2013, Jean Testanière avait été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis. "Le mage" est également connu du gratin parisien (célébrités, décideurs politiques) car "certains lui prêtent des pouvoirs divinatoires" rappelle Le Monde.

Publicité
Jeudi 22 mai, Isabelle Balkany a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Pour rester libre (et ne pas être placée en détention provisoire) elle avait alors versé une caution de 1 million d’euros. Hier en début de soirée, elle a été relâchée mais pourrait être convoquée de nouveau pour une éventuelle mise en examen précise RTL.

Vidéo : Patrick Balkany s'emporte face à la caméra