Mardi, le président de la République a donné sa traditionnelle interview du 14 juillet à l’Elysée. Pendant sa campagne de 2012, il s’était pourtant engagé à ne jamais le faire.

Mardi, le président François Hollande s’est soumis aux questions de Claire Chazal et David Pujadas. Jusque-là rien d’anormal. Ce jeu de questions-réponses est devenu une sorte de tradition du 14 juillet. Seulement, pour cette interview, le chef de l’Etat a reçu les deux journalistes à l’Elysée. Et c’est justement là que le bât blesse: il y a trois ans, pendant sa campagne pour l’élection présidentielle, François Hollande s’était engagé à ne jamais donner d’interview dans ce palais. "Je ne ferai pas d’émission spéciale, d’émissions où l’on convoque des journalistes – par ailleurs estimables – dans les lieux du pouvoir", avait-il affirmé sur le plateau de Canal+.

A lire aussi – François Hollande : ses dîners secrets avec une journaliste

"Vous me rappellerez mes engagements"Sûr de lui, le candidat socialiste avait même lâché : "Non, président de la République, je viendrai à vos invitations (…) Vous me rappellerez mes engagement". Un engagement que François Hollande n’a pas tenu. Depuis qu’il a été élu face à Nicolas Sarkozy, le chef de l’Etat a toujours donné sa traditionnelle interview du 14 juillet à l’Elysée.

Publicité
Le Huffington Post note cependant que François Hollande a en partie l’engagement qu’il avait pris concernant sa venue sur les plateaux télé. Alors qu’il s’était engagé à "revenir dans les émissions où (il est) passé", le président l’a fait pour les plateaux des 20 heures de TF1 et France 2, celui de Capital sur M6 et celui  Bourdin direct sur BFMTV-RMC. Reste plus que le Grand journal de Canal+, souligne le site.

 Vidéo sur le même thème : l'interview de François Hollande, le 14 juillet 2015