La chômeuse qui avait été sélectionnée pour interroger François Hollande sur TF1 la semaine dernière aurait depuis trouvé un emploi. Et ce n’est pas la première fois qu’après une rencontre avec le chef de l’Etat une Française au chômage voit sa situation s’améliorer.

François Hollande ferait-il des miracles ? C’est en tout cas ce que laisse penser le témoignage de Joëlle Mediavilla. Chômeuse de 60 ans, elle avait été sélectionnée pour participer la semaine dernière à l’intervention télévisée du président sur TF1. Aussi, la Française avait pu lui expliquer sa situation. Au chômage depuis deux ans, elle ne pouvait pas encore toucher sa retraite et ne vivait qu’avec les 483 euros d’Allocation spéciale de solidarité qu’elle recevait chaque mois. De très maigres revenus qui sont aujourd’hui derrière elle puisqu’elle a récemment retrouvé du travail. Selon les informations du Parisien, Joëlle Mediavilla aurait en effet été embauchée en tant qu’assistante administrative à Saint-Denis en région parisienne.

A lire aussi -François Hollande sur TF1 : s'il ne fallait retenir que cinq points

"C’est un petit peu inespéré puisque je n’attendais pas grand-chose", a confié la sexagénaire à Europe 1. "Franchement, je n’y suis pas du tout allée dans la perspective de trouver un emploi, j’y suis allée pour lancer un appel", a-t-elle assuré à la radio.

"Tout le monde ne peut pas passer à la télé"Toujours est-il que cette embauche a eu lieu quelques jours seulement après son passage sur la Une et que cela soulève quelques questions concernant le rôle qu’aurait pu y jouer François Hollande. D’autant que ce n’est pas la première fois qu’un tel hasard est noté en marge d’une intervention du président de la République. "C’est bien pour moi, mais il y a vraiment un souci quelque part, c’est dramatique", a par ailleurs estimé Joëlle Mediavilla, laquelle pense qu’elle doit son emploi à la médiatisation dont elle a fait l’objet le temps d’une soirée. "Tout le monde ne peut pas passer à la télé, tout le monde ne peut pas rencontrer monsieur le président", a-t-elle aussi souligné.

Publicité
Traitée "comme une princesse" par Pôle EmploiEn mai dernier, une autre chômeuse avait tiré profit de sa rencontre avec le président. Agée de 36 ans, la jeune femme sans emploi avait été choisie pour faire partie de ceux qui avaient pu poser une question au chef de l’Etat lors de son entretien pour BFM TV – RMC. Alors que François Hollande lui avait suggéré d’apprendre un nouveau métier pour augmenter ses chances sur le marché de l’emploi, Gaëlle Voisin lui avait rétorqué que Pôle Emploi n’avait pas les moyens de financer sa formation. Pourtant, quelques jours plus tard, l’agence pour l’emploi l’avait contactée pour lui proposer deux formations mais aussi deux CDI. Un appel inespéré pour la jeune femme qui confiait alors avoir été reçue "comme une princesse, de façon très conviviale". Là encore, beaucoup avaient vu un lien entre ces propositions et l’intervention télé de François Hollande.

A lire aussi -La chômeuse qui avait interpellé François Hollande raconte sa rencontre "confidentielle" avec le président

Vidéo sur le même thème - François Hollande sur TF1 : alors, déçus ou statisfaits ?