Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des femmes a promis que des sanctions allaient être prises contre les entreprises qui ne luttent pas de manière efficace pour réduire les inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

Le gouvernement veut réduire les inégalités salariales. A l’occasion de la journée internationale de la femme, Najat Vallaud-Belkacem a détaillé les projets du gouvernement pour favoriser la parité. Dans un entretien accordé Parisien, la ministre des Droits des femmes s’est ainsi engagée à réduire les écarts de salaires entre hommes et femmes et ce, dans les mois à venir. "Il y aura des sanctions dans six mois si rien ne se passe", a-t-elle ainsi promis avant d’ajouter : "Les inégalités de salaires à poste égal ne représentent que 9%. Ce sont les plus insupportables". Forte de cette annonce, la ministre a poursuivi en précisant que les sanctions "pourront aller jusqu’à 1% de la masse salariale". Un procédé qui, selon elle, "devrait être dissuasif !".

Publicité
Bientôt la fin des exonérations des cotisations sociales ?Najat Vallaud-Belkacem a par ailleurs souligné que lorsque François Hollande a été élu président de la République en mai dernier, "la moitié des entreprises n’avait même pas encore fait l’effort de rédiger un diagnostic, comme la loi l’exige (…) En décembre dernier, nous avons changé les procédures de contrôle sur les entreprises pour les rendre plus efficaces". Et alors que l’actuel occupant de l’Elysée avait évoqué pendant la campagne présidentielle "la suppression des exonérations ( des cotisations sociales)", la porte-parole du gouvernement a réaffirmé que cette piste demeurait "sérieuse".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité