Un député socialiste a proposé samedi la mise en place d’un "impôt universel". Une mesure en faveur de laquelle d’autres personnalités politiques ont également plaidée.

Que tous les Français, même ceux aux plus petits revenus, soient assujettis à l’impôt. Voici ce qu’a récemment proposé le député PS Razzy Hammadi. Samedi, l’élu a en effet déposé un amendement prévoyant la création d’une nouvelle tranche fiscale pour les 10 millions de foyers actuellement non imposables. L’objectif : que demain ces foyers s’acquittent eux aussi des impôts auxquels ils échappent aujourd’hui et ce, grâce à une contribution minimale comprise entre 30 et 50 euros par foyer.

A lire aussi –Bientôt un "impôt pour tous" ?

François Bayrou y voit un "symbole"Mais si cette mesure s’annonce d’ores et déjà en opposition avec la politique du gouvernement, elle n’en a pas moins séduit François Bayrou. Dès dimanche, le président du MoDem a profité de son passage sur France 3 pour se prononcer en faveur d’un "impôt universel". "Il y a une option que je n'aurais pas choisie, c'est de faire sortir de l'impôt un nombre croissant de Français", a-t-il d’abord raillé au micro de l’émission "12-13 Dimanche",  avant d’expliquer : "Je trouve que ça n'est ni moderne ni intéressant ni juste ni social (...) j'ai toujours défendu l'idée que même symboliquement il fallait que l'impôt soit pour tous, parce que l'idée qu'on concentre de plus en plus l'impôt sur un petit nombre de foyers est une idée qui ne me paraît pas équilibrée".

Jean-Luc Mélenchon parle de "dignité civique"Quelques jours avant Razzy Hammadi, Jean-Luc Mélenchon avait lui aussi plaidé en faveur d’un "impôt universel". Ainsi que le rappelle Le Lab d’Europe 1, au micro de France Info,l’ancien candidat à la présidentielle s’était déclaré favorable à ce que "tout le monde paie, (…) évidemment à proportion. Tout le monde parce qu’il y a une dignité civique à contribuer à l’effort collectif, ne fût-ce que 10 euros". Selon lui, il faudrait même "14 tranches" au lieu de 5 "de manière à ce que la classe moyenne ne paie pas pour tout le monde et que ceux qui ont les revenus les plus élevés paient davantage".

Publicité
Si l’amendement déposé par Razzy Hammadi venait à être validé, il pourrait être appliqué dès 2017 et rapporter près de 600 millions d’euros chaque année à l’Etat, selon le député socialiste.

En vidéo sur le même thème : Un impôt pour tous : l'idée d'un député socialiste