Blague, bourde, lapsus, phrase choc… Planet.fr vous propose de revenir sur un mot ou la phrase qui a marqué la semaine. 

La phrase de cette semaine est signée Jean-Marie Le Pen. Le président d’honneur du Front national l’a prononcée mardi sur BFM TV après que son domicile de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) a été perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur les assistants parlementaires du parti. "Il n’y a que mes slips qu’ils n’ont pas regardés", a ainsi commenté le père de Marine Le Pen à propos de l’intervention de la police chez lui. Mais si Jean-Marie Le Pen s’est laissé aller à ironiser sur cette perquisition, il n’en a pas moins profité de son passage à la télévision pour dénoncer "une persécution délibérée de la part du pouvoir".

A lire aussi – Marine Le Pen épinglée pour ses biens immobiliers

Publicité
A cause de l’enquête portant sur les assistants parlementaires du FNCe n’est pas la première fois que Jean-Marie Le Pen se retrouve mêlé à une affaire qui intéresse la justice. En cause cette fois-ci : assistants parlementaires européens du Front national. Une trentaine des assistants parlementaires européens du FN; rémunérés par Strasbourg, sont soupçonnés de se consacrer davantage à leur parti qu’aux affaires européennes. Ouverte en mars 2015 par le parquet de Paris, l’enquête vise les collaborateurs de plusieurs eurodéputés FN, et notamment de Marine Le Pen.

En vidéo - A 87 ans, Jean-Marie Le Pen cherche toujours à se faire remarquer

 

Publicité