L’ami de 30 ans du président des Républicains n’apprécierait plus vraiment ses frasques lors des réunions publiques.

Fidèle lieutenant et ami depuis 30 ans de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, qui jusque-là ne trouvait rien à lui redire, a commencé à émettre des réserves sur son attitude pendant ses meetings politiques.

Plus précisément, ses déclarations à l’emporte-pièce et ses phrases prononcées à brûle-pourpoint commencent à irriter Brice Hortefeux, pourtant un temps séduit par ces petits sketchs et gimmicks qui viennent agrémenter les meetings de Nicolas Sarkozy.

A lire aussi Meetings : Nicolas Sarkozy explique pourquoi il fait son show

Selon L'Opinion, l’eurodéputé a relayé récemment en privé l’inquiétude d’une amie du conseiller politique de Nicolas Sarkozy. "Il faut faire attention. Ce sont des images qui ne sont pas bonnes pour un ancien chef de l’Etat.", aurait-elle confié.

Samedi, Sarkozy n’a fait rire le public que deux fois

Une confidence qui aurait fait réfléchir Brice Hortefeux sur la pertinence de cette succession de "bons mots", au risque de transformer le meeting en stand-up politique. Pourtant, l’eurodéputé est l’inventeur de la formule phare des réunions de l’ancien chef de l’Etat : "moi je", inventée pour brocarder François Hollande.

Publicité
Quoi qu’il en soit, Nicolas Sarkozy s’est montré moins acerbe samedi lors de son discours à la Fête de la Violette, ne faisant "rire le public qu’à deux reprises", comme le rapporte Paris Match.

Vidéo sur le même thème : Nicolas Sarkozy se moque de François Hollande qu'il surnomme "Moi je"