Le Premier ministre Edouard Philippe est dans la tourmente après les révélations sur le prix d’un voyage Tokyo-Paris. Avant lui, d’autres personnalités politiques ont été taclées pour leurs voyages…

Edouard Philippe

Edouard Philippe "assume", mais le mal est fait. Au début du mois de décembre, le Premier ministre et sa délégation revenant de Nouvelle Calédonie ont fait une escale technique à Tokyo, comme le rapporte Les Echos. Plutôt que de reprendre l’avion de l’armée française, tout ce petit monde a embarqué dans un avion privé loué par Matignon pour un coût de 350 000 euros. L’avion de l’armée est donc rentré quasiment au même moment à Paris et presque vide.

Publicité
Au micro de RTL, Edouard Philippe a défendu ce choix : "On savait qu'il n'y avait pas de vol commercial à l'heure où on allait rentrer. Et on savait qu'il fallait rentrer pour un élément impératif qui est que le président partait le mercredi matin de notre retour (…) La règle, c'est que dans toute la mesure du possible, on essaie de faire en sorte que le Premier ministre ou le président de la République soit sur le territoire national".
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité