Quand il s'agit de statuer sur le sort du président syrien en lutte avec les rebelles et l'Etat islamique, les principaux dirigeants de la planète n'ont pas le même avis.

© AFP

François Hollande

Le président de la République a qualifié lundi à la tribune de l'ONU (New York) le président syrien de "bourreau". "On ne peut pas faire travailler ensemble victimes et bourreau. Assad est à l'origine du problème : il ne peut pas faire partie de la solution."