Sourires, échanges de politesses, verres levés... Aux vues des images qui nous parviennent du voyage de François Hollande aux Etats-Unis, Barack Obama et son homologue français entretiennent une relation amicale. Lors du dîner d'Etat, de nombreuses blagues on été échangées.

© AFP

Actuellement en voyage officiel aux Etats-Unis, François Hollande n'a rien perdu de son humour. Au moment du dîner d'Etat en l'honneur du président de République, Barack Obama et son homologue français ont décidé de porter un toast avec de larges sourires.

"Vous ne le dites pas toujours, vous êtes timides"

Le président américain s'est d'abord levé et a évoqué l'amour que porte sa population aux habitants de l'Hexagone. D'après le locataire de la Maison Blanche, ce que les Américains préfèrent de la France sont "les films, la nourriture, le vin... surtout le vin". Puis il a déclaré sa flamme au pays des Droits de l'Homme : "nous aimons nos amis français parce qu'ils sont restés à nos côtés pour notre liberté pendant plus de deux cents ans".

Lorsque le tour de François Hollande est arrivé, les esprits étaient déjà détendus. Après avoir une nouvelle fois souligné que la France et les Etats-Unis "partagent des valeurs universelles mais aussi de grands sentiments l'un pour l'autre", le chef d'Etat français a plaisanté sur les habitudes d'outre-Atlantique. "Vous aimez la France, vous ne le dites pas toujours parce que vous êtes timides, les Américains, vous vous retenez", s'est-il amusé.

Quelques heures plus tôt, peu après l'arrivée de François Hollande aux Etats-Unis, les deux présidents ont donné un discours dans les jardins de la Maison Blanche. Dans un premier temps, Barack Obama a annoncé la bienvenue à son homologue français. Puis François Hollande a pris la parole en anglais avec humour. "It's cold in Washington (il fait froid à Washington)", a-t-il directement blagué après avoir salué l'assemblée.

L'épisode de la cravate

Publicité
Un peu plus tard dans la journée de mardi, Barack Obama a profité de la conférence de presse pour taquiner de François Hollande à propos de l'épisode de la cravate (voir vidéo ci-dessous). "J'essayais de rendre ce sommet (Camp David) un peu plus informel. Et François, à l'époque, est venu en cravate, on a essayé de faire en sorte qu'il la retire", a-t-il rappelé avec le sourire.

Vidéo : Barack Obama plaisante au sujet de la cravate de François Hollande

Publiez votre commentaire

39 commentaires

franchement;il faut m

Portrait de jupiter85

franchement;il faut m'expliquer ou les journalistes voient des blagues,si il fait froid et si je dis il fait froid ici,ce n'est pas une blague,c'est une constatation,je n'irais certainement pas à un banquet d'anciens étudiants avec ce gros naze, à part de me plier de rire en regardant ce gros lard ce n'est pas aves ces réparties que je m'étoufferais

Votez pour ce commentaire: 

je pense en les voyant

Portrait de la colere

je pense en les voyant trinquer avec hillarite à une mauvaise farce!N ai t on pas encore une fois entrain de noyer le poisson! Pendant ce temps la FRANCE souffre et ce n est pas en allant en Amerique que cela va se regler!il va faire du commerce?Ces precedents voyages se sont soldes par des promesse sans realisation celui ci sra pareil aux autres et à part se faire de la pub RIEN

Votez pour ce commentaire: 

Contrairement à mes habitudes

Portrait de LOeil

Contrairement à mes habitudes mon commentaire n'aura pas beaucoup de lignes.

 

En effet tout ceci est une mascarade pour les naifs de ce monde ! Bien sur que Obama s'intéresse à l'Europe et la France, nous sommes alliés militairement parlant.

 

Mais Obama n'aime pas Hollande, car il ne peut pas aimer un type qui ne pige rien au développement économique et qui confond sociétale et libérale.

L'excès en tout genre ne donne rien de bon.. en revanche placer, sans cesse, des règles, des obligations des contrepartie dans tout et pour tout sont autant de freins au développement économique d'un pays.

Hollande veut réduire la courbe du Chomage et laisser une trace indélébile dans l'histoire de France, alors c'est relativement simple.

 

1er question : Qui est en mesure d'embaucher ?

L'état = Plus de fonctionnaires + de charges

Les emplois financés = Plus de charges pour l'état donc le contribuable

Les entreprises : Ne coutent rien à l'état et ne peuvent que rapporter

DOnc le choix est vite fait ce sont les entreprises qui doivent pouvoir embaucher rapidement..

 

Quel est le frein à l'embauche ?

Le cout de chaque personne. Si la personne est excellente alors l'entreprise progresse, si le choix est médiocre alors l'entreprise végette, si le choix est mauvais l'entreprise recule...

Il faut donc pouvoir en tant qu'entrepreneur rompre un contrat à tout moment.

OUI ... mais c'est dégueulasse..... les patrons virent les gens c'est pas normal !

 

SI c'est normal, car lorsque vous avez sur vous un soucis, vous le résolvez, lorsque dans votre maison vous avez une machine qui fonctionne pas bien vous la réparer au besoin vous la changez...

Lorsque votre personne d'entretient ou un plombier ou encore tout simplement votre super marché ne vous donnent pas satisfaction vous en changer... c'est NORMAL..

 

Une entreprise ne virent pas les gens performants.... JAMAIS !  Si l'entreprise se trouvent en difficulté et contrainte de se séparer d'un certain nombre de personnes les plus compétentes auront de toute manière une reconversation immédiate... Elles trouveront grace à leur ancien employeur d'autres options.

On garde toujours ce que est bon.... on le garde près de soi...

 

Les entreprises doivent pouvoir planifier des embauches en fonction des marchés qu'elles obtiennent, de risques qu'elles entreprennent car elles font un calcul de probabilité lorsque la fiscalité les charges sociales sont des éléments devenus stables et surtout valides.

 

Alors les entreprises française pourront entrer enfin dans l'ère du XXIe siècle

 

Merci Mr Obama

Votez pour ce commentaire: 

Vous oubliez que les salariés

Portrait de Jako06

Vous oubliez que les salariés ne sont pas des machines. Ni des supermarchés. Dans l'expression «contrat de travail», il y a le mot contrat.

De plus, vous affirmez qu'on ne licencie jamais quelqu'un de performant. Vous ne connaissez donc rien à l'économie. Renseignez-vous avant de faire de tels discours.

Depuis plusieurs années, un nombre de plus en plus grands de licenciements sont le fait d'entreprises cotées en bourse et qui font des bénéfices. Ce sont donc des licenciements boursiers, pour faire encore plus de bénéfices. Elles jettent leurs salariés à la rue, juste pour s'en mettre encore plus dans les poches. Exactement ce que vous reprochez aux politiques !

Votez pour ce commentaire: 

a mais c'est des blagues l

Portrait de jojemar

a mais c'est des blagues l'ecotaxe  l'education des petits ecoliers  les impots qui flambent le mariage pour tous (sauf pour lui  valerie etait encore mariee avec son ex)la tva la gaz edf csg qui grimpent ect...les francais rigolent (jaune)gare au reveil  va comprendre charles

Votez pour ce commentaire: 

Valerie Trierweiler est

Portrait de Sauvequipeut

Valerie Trierweiler est divorcée de son ex depuis 2007. Quand à donner une info ou un commentaire, autant le vérifier.

Votez pour ce commentaire: 

Son homologue, surnommé

Portrait de Mimi121

Son homologue, surnommé shithead par les siens, le traite à sa juste valeur : Avec sa cravate, et le 40 anniversaire de son 1er voyage aux US - le tour de tous les McDonalds, comme introduction présidentielle dans une conférence( ?), après ses escapades légendaires à scooter et le vaudeville élyséen,  peut-on être encore plus ridiculisé ??? La guignolade devient alors OLYMPIQUE !

 

Votez pour ce commentaire: 

pendant ce temps là, il a le

Portrait de Ekeuré

pendant ce temps là, il a le feu dans un camp ROM : qu'est-ce qu'il attend pour expliquer à ces gens là qu'il n'y a rien à trouver en France et en disuter avec ses homologues européens.... on est saturés des ^problèmes des étrangers

Votez pour ce commentaire: 

LES POLITIQUES SONT LES SEULS

Portrait de revons

La peau tannée du léopard ne se distingue pas tout de suite de la peau tannée du mouton (confucius)

 

LES POLITIQUES SONT LES SEULS RESPONSABLES !!!!!!  ils devraient payer de leurs propres deniers le reclassement et l'entretien !!!!

Votez pour ce commentaire: 

 

Portrait de revons

La peau tannée du léopard ne se distingue pas tout de suite de la peau tannée du mouton (confucius)

 

 

Dommage il manque un Mr Loyal au grand cirque Hollande

quoique :  la presse est a la hauteur du chef ......   

Un comportement qui provoque les railleries de la presse américaine, la consternation de twittos français déplorant que les journalistes se transforment en groupies ou privilégient l'égocentrisme à l'information. Et qui irrite particulièrement les conseillers de la Maison Blanche.

 

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité