A Hayange (Moselle) la sclupture qui avait été repeinte en bleu sans le consentement de l'artiste devrait être restaurée et déplacée a annoncé le porte-parole de la mairie frontiste.

La polémique était née après que la mairie d’Hayange (Moselle) administrée par Fabien Engelmann (FN), avait fait repeindre une fontaine en bleu sans en prévenir l’artiste Alain Mila qui l'avait réalisée. L’édile jugeant cette œuvre "sinistre" avait cru bon de repeindre en bleu turquoise, façon piscine, la fontaine installée depuis plusieurs années dans le centre de la ville.

Lundi 11 août, le porte-parole de la mairie a indiqué  l’AFP que l’œuvre sera remise en état et déplacée dans un parc afin d’installer une nouvelle fontaine dont vous aurez deviné la couleur... "Tout le monde la trouvait affreuse depuis le début" a poursuivi le porte-parole cité par l’agence de presse.

Lire aussi : Le maire FN de Hayange fait repeindre une sculpture sans en informer l’artiste

Suite à cette décision prise par le maire frontiste de faire repeindre cette œuvre sans en informer l’auteur, la ministre de la culture Aurélie Filipetti avait alors déploré une "violation manifeste du droit moral et des règles élémentaires du code de la propriété intellectuelle et de la protection du patrimoine".

Publicité
Cette fois encore, l’artiste n’a pas été informé du projet de déplacement de son œuvre qui selon lui était conçue "pour un endroit, sur une place du centre-ville" et non pour être installée dans un parc. Ce dernier considère que Fabien Engelmann a "insulté" son œuvre et suggère à la municipalité d’en faire don à une autre commune. Cette affaire illustre encore les rapports très compliqués entretenus par le FN et le monde de la culture.   

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité